Gilets jaunes du Magny – Les esprits s’échauffent

Ce dimanche 16 décembre en fin de journée, la nouvelle s’est répandue aussi vite qu’un feu de palettes s’embrase. Le gouvernement, fort de son autorité, veut mettre fin à tous les blocages des ronds points et, par conséquent, démanteler les camps qui s’y rattachent.

Autant dire qu’au Magny, l’inquiétude est vite venue et pour en avoir le coeur net, les gilets jaunes se sont dirigés devant le commissariat de police de Montceau. « Le commissaire doit bien savoir, lui » entend-on devant l’hôtel de police. Sauf que le commissaire est absent. Il est aussitôt informé de la manifestation des gilets jaunes, le préfet également.

Entre temps, au Magny, « par protection du matériel » dit-on, le chapiteau blanc a été démonté. Reste en place celui de la mairie.

Dans un premier temps, le commissaire de police _ au téléphone _ tente d’apaiser les esprits. « Il tente de joindre le sous-préfet et viendra pour donner des infos demain (lundi) » fait savoir Pierre-Gaël.

« Non, c’est maintenant qu’on veut savoir » répondent les gilets jaunes. Pierre-Gaël renvoie un message au commissaire: « Nous restons devant le commissariat, nous attendons des explications ».

Peu après 19h, Thierry Beausse, le patron de la police montcellienne arrive et demande à recevoir une délégation sans la presse. Ils sont sept à pénétrer dans le hall.

Vers 19h30 la réponse arrive devant les manifestants: « Le commissaire n’a pas reçu d’ordre. Le camp ne sera pas démonter demain (lundi). Après, la décision elle tombe quand elle tombe ».

Ce n’est pas parce que les rassemblements au Magny se passent sans histoires, que le camp sera épargné. Samedi prochain, pour l’acte VI du mouvement populaire, « les gilets jaunes n’assureront plus la sécurité, à la police d’assumer » précise Pierre-Gaël.

Dans un dernier geste de désapprobation, les gilets jaunes du Magny mettent le feu à des palettes et des pneus devant le commissariat. Et s’éclipsent.

La semaine s’annonce tendue au camp du Magny.

Jean Bernard

10 commentaires

  1. desfoisilvautmieuxenrire

    Pour accélerer le dérangement, il aurait fallu leur dire que vous etiez des gilets jaunes de la Fiolle et non du Magny, vous auriez eu 10 voitures de police, le commissaire et meme le prefet dans le quart d’heure qui suit, et bien sur, meme pas le droit de traverser la route en dehors des passages pietons.

  2. abject
    vous avez mis le feu devant le centre de dialyse!
    honte à vous de vous en prendre aux structures de soin

  3. Rien à voir avec centre de dialyse. Arrêtez de vous opposer à ceux qui se battent pour vous

    • « Arrêtez de vous opposer à ceux qui se battent pour vous »

      @Griotte: je vous serais reconnaissant de ne pas vous attribuer le rôle de sauveur de la société et de considérer que tout le monde est forcément concerné par votre mouvement en déclin. Il y a dans ce pays des personnes qui n’ont pas de problèmes de pouvoir d’achat et pour qui tout va bien, merci.

    • Ah, ah, ah, ceux qui se battent pour nous !
      Mais de quelle droit ? Les gens qui veulent mon bien sans que je demande quoi que ce soit, voyez vous, j’ai toujours du mal. Bientôt les mots « citoyens », « républicains » et nous seront en pleine idéologie soviétique !

  4. nous arrivons a un point ou ce n’est plus des revendications mais du vandalisme pure , en plus devant un centre de soins mais peut etre n’avez vous personnes concernés par cet établissement honte à vous

  5. Honte à vous. Vous ne représentez que vous même en agissant ainsi. Arrêtez de vous prendre pour des sauveurs en ne respectant rien ni personne. Nous sommes d’accord beaucoup de choses sont à changer en France, mais sûrement pas de cette façon. De plus je pense que ce n’est pas vous qui occupez vos jours et vos nuits à porter un gilet jaune qui allez sauver le pays. Personnellement et mes enfants aussi d’ailleurs ne vous avons pas attendu pour gagner notre vie. Sans aucune aide sociale, sans prime et en payant des impôts. Mais bon… Nous trimons mais nous ne devons rien à personne et en sommes fiers. Fiers également d’être Français. Utilisez plutôt votre énergie à améliorer votre train de vie autrement qu’en mettant le bordel. Cordialement.

  6. Pourquoi? Samedi à la fiolle c’était les  » grands méchants poussins jaunes ». Sur les vidéos et les journaux je n’ai vu que quatre pauvres policiers qui avaient sûrement mieux à faire que de passer leur week-end à regarder vos bêtises et assurer la sécurité. De même que M. Le Préfet et M. Le Commissaire. Mais comme c’est vous qui demandez â les rencontrer …. il ne faut pas s’étonner de leur présence.

  7. Je suis choquée des propos tenus par tous ces gens qui critiquent les gilets jaunes…. C est vrai que notre France va si bien qu’il faut rester les bras croisés… moi je dis bravo aux gilets jaunes et honte à ceux qui bavent sur eux…j’ai en ce moment souvent honte d’être française quand je vois a travers les commentaires aussi peu de solidarité.

  8. Si vous avez honte d’être Française, changez de nationalité. Le monde est vaste et l’herbe est sûrement plus verte ailleurs. Quoique. ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *