Gilets jaunes du Magny – Jaune en bas, noir en haut

Ils font contre mauvaise fortune bon coeur, sans gaieté de coeur d’ailleurs. Ils avaient pourtant mis du coeur à l’ouvrage à bâtir cette cabane en bois, à s’approprier ce bout de terrain en bordure de l’échangeur de la RCEA au Magny, sans doute un peu trop aux yeux des autorités.

Les gilets jaunes du Magny commencent à faire les valises. Une moitié de la cabane a été démontée, l’autre le sera probablement demain, jeudi. Quant aux pneus, difficile de s’en débarrasser, « personne ne veut les récupérer » explique-t-on sur le camp. Deux grandes colonnes de fumée noire montent dans le ciel. Encore un peu jaune en bas, de plus en plus noir en haut.

Jean Bernard

8 commentaires

  1. non seulement ils ont em…….der les gens pendant des semaines maintenant il polluent , vraiment rien dans la tète

  2. Et moi on va me faire la misère, si je brûle deux trois déchet de jardin !!!!

  3. Pour les pneus, ils viennent bien de quelque part non ?

  4. Un scandale pour l’environnement. Voir ces colonnes de fumées toxiques produites par des pneumatiques qui se consument est une horreur.
    Pour un particulier qui ferait un feu dans son jardin avec des déchets verts qu’il viendrait de tailler pourrait être sanctionné et là, une orde de sauvage brûle des pneumatiques dans l’insouciance collective.
    N’était il pas plus simple des les rapporter où ils avait été pris?
    Avec certains gilets jaunes tout est permis ils demandent à êtres respectés mais ne respectent rien.
    Il est grand temps que la justice passe et que ceux-ci soient expulsés le plus rapidement possible.
    Il est â retenir que les retombées des particules
    fines pour les riverains aux alentours des fumées voir plus loin ( ceux ci étant très volatiles) risquent d’êtres incommodés voir intoxiqués.
    J’attends avec impatience le dépôt de plainte des écologistes locaux qui à longueur d’années nous rabattent les oreilles avec le respect de l’environnement ou bien ce geste fera jurisprudence.

  5. Désolé mais les pneus ne sont pas venus seuls…ceux qui les ont amenés devraient les récupérer non? En attendant merci pour la planète et les générations futures, pour les riverains et l’hôpital à quelques centaines de mètres….si une entreprise brûlait ainsi des pneus, elle serait aussitôt appelée à comparaître devant la justice, selon le principe pollueur payeur, ce qui semble juste! Il y a bien une police de l’envirornement à Montceau si je ne m’abuse. Que font ils? Et les associations écologistes, disparues également? Elles pourraient elles aussi se constituer partie civile…

    Je peux comprendre la colère pas la bêtise !

    Tiger

  6. Mais arrêtez de râler !
    Vous matraquez ces pauvres gilets jaunes, mais attaquez plutôt donc les gros autour de vous : Michelin, Leclerc et tous ces mastodontes qui vont font bouffer de la pollution tous les jours ! Du haut des mes 86 ans, quand je vois cette fumée noire, j’y vois l’espoir…. le matin du grand soir est proche !
    Allez vieux râleurs, « A plus, plus, dans l’bus »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *