Gilets jaunes – Corinne Lardenois sanctionnée refait surface

La vidéo qui tourne sur facebook.

C’était silence radio depuis le 22 novembre dernier, date à laquelle Corinne Lardenois a été convoquée au commissariat de police à Montceau-les-Mines pour rappel à l’ordre et qui, à son retour, a reçu une lettre par huissier du président de la société Sodimont exerçant sous l’enseigne E. Leclerc à Montceau, lettre signée par Corinne Maillet, DRH. Le courrier est toutefois daté du 24 novembre 2018.

Deux coups sur la tête de la bouquiniste au Bois du Verne. « Etre sanctionnée par un rappel à la loi avec trois ans de fichage administratif, prise d’empreintes et photo, pour moi, c’était une catastrophe » raconte-t-elle encore d’un air effaré. Le procureur n’a pas donné suite.

Ce 17 novembre 2018 comme à plus d’un millier d’endroits en France, Corinne Lardenois et son groupe La bouquinerie mouvement populaire organise un rassemblement devant la capitainerie à Montceau, donc sur la voie publique. Comme une majorité sur le territoire, il n’est pas déclaré à la préfecture. D’où le rappel à l’ordre et deux heures et demi d’audition dans les locaux de la police.

Entre temps, par médias interposés, elle lance un appel pour le vendredi 23 novembre 2018, le black friday populaire avec l’intention de bloquer les grandes surfaces montcelliennes. C’est trop, surtout pour l’enseigne Leclerc locale qui expédie le 22 novembre 2018 un huissier au domicile de Corinne Lardenois (lire ci-dessous). Le black friday populaire tombe aux oubliettes.

Ce mercredi 28 novembre 2018, Corinne Lardenois décide de rompre le silence. Elle explique: « Nous avons compris qu’il faut rester dans la légalité. Nous sommes toujours dans ce mouvement populaire et nous souhaitons un espace de parole. Alors nous recherchons un lieu privé pour que les gens s’expriment, qu’ils fassent part de leurs doléances, que nous puissions les faire remonter aux porte-paroles régionaux des gilets jaunes ».

Corinne Lardenois cherche donc un moyen légal de poursuivre le mouvement, « dans une action qui nous ressemble. Nous ne sommes pas en compétition avec les gilets jaunes du Magny, nous sommes un complément. Nous faisons la même chose mais différemment » poursuit la bouquiniste dont le magasin est fermé depuis le 22 novembre. « Je n’ai donc pas de rentrée d’argent. Je ne comprends pas qu’on puisse me traiter de fossoyeur d’emplois ».

Et puis elle a vu sur facebook une vidéo où un vigile refuse l’entrée à un homme vêtu de son gilet jaune. « C’est à Leclerc à Montceau », souffle-t-elle. Après une période difficile à digérer, Corinne Lardenois reprend du poil de la bête.

Jean Bernard

 

 

 

19 commentaires

  1. c’est une étrange façon de soutenir le pouvoir d’achat de ceux qui l’enrichisse de la part de leclerc !! et pourtant que de passage à la télé de F.Leclerc pour dénoncer les taxes le concernant!
    mais le boycott populaire sans manifestant devant, est lui légal ,donc vous pouvez aller dépenser ailleurs!!

    • On pourrait vous répondre que si vous n’avez pas l’argent pour faire vos courses au supermarché Leclerc, vous pouvez aller ailleurs, et continuer à appeler au boycott si ça peut vous faire du bien. Et puis vous savez: tout le monde n’a pas de problèmes de pouvoir d’achat, hein! Madame Lardenois et sa clique n’ont aucun droit d’empêcher la circulation des personnes et des biens

  2. Il fallait en effet remettre en place cette passionaria de la lutte sociale qui avait besoin de comprendre qu’on ne fait pas n’importe quoi dans notre pays pour monter son mécontentement. On lit aussi entre les lignes que la concurrence des gilets jaunes du Magny lui fait plutôt de l’ombre, elle qui voulait être le visage de la contestation dans le bassin minier.

    Madame Lardenois semble évoluer dans un circuit fermé, et elle a une tendance à généraliser sa propre situation sur l’ensemble de la population. Bloquer (ou perturber) des magasins en considèrant que si on a des problèmes de pouvoir d’achat, alors les autres en ont aussi (et si ce n’est pas le cas, il faut les empêcher d’acheter), c’est un constat idéologiquement désastreux et intellectuellement minable. D’une personne vendant des livres, on s’attendrait à un peu plus de substance intellectuelle…

    • Quelle envolée cinglante et argumentée!
      Vous êtes sans déconner le nouvel ange de la contestation joviale…

      • Parlons un peu de Madame Lardenois… elle avait une situation stable dans l’Ouest dans la France, un poste dans l’administration. Elle a choisi (et c’est son choix et sa liberté) de tout plaquer par amour pour venir habiter dans la région. Depuis elle vivote dans une bouquinerie (oui, au mieux on ne peut que vivoter dans cette branche d’activités) qui est en plus située dans un local qui a vu, depuis des années, se succéder les commerces qui ferment tous rapidement après quelques temps (alors que le commerce de fleurs à côté [parlons de l’excellente Chantal qui le tenait auparavant] est dynamique).
        Ma question: en quoi Emmanuel Macron est responsable de ses problèmes de pouvoir d’achat?

        Il y a pour moi quelque chose d’important: c’est la responsabilité individuelle. Chacun est libre de ses choix et Madame Lardenois a choisi de jeter aux orties une situation professionnelle stable pour se lancer dans la région, suite à une rencontre amoureuse, dans ce commerce voué à l’échec. C’est son choix, mais qu’elle ne cherche pas à attribuer à d’autres la responsabilité de ses choix personnels.

        • Waouh !
          « Bart Simpson » semble avoir des informations précises (et privées) sur Corinne Lardenois, et son discours semble assez argumenté et détaillé !

          Si on pouvait nous « éclairer » sur la différence entre les Gilets jaunes du Magny et la réunion de Corinne Lardenois à la capitainerie de Montceau …

          Je respecte et j’admire l’engagement des uns et des autres !

          • Merci Monsieur
            Le but d’être présent sur Montceau était d’aller vers les personnes qui pouvait avoir du mal à se déplacer des personnes qui n’avaient pas de voiture ect..Le Magny et nous sommes complémentaire chacun à sa façon c’est le mouvement national notre importance
            On ne doit laisser personne au bord du chemin
            Bonne soirée

    • C’est un fait : une énorme partie de la population a des problèmes de pouvoir d’achat. Si ce n’est pas votre cas, tant mieux pour vous. Rien d’idéologique ou de désastreux là dedans.

      • Vous avez des chiffres pour avancer qu’une « énorme partie de la population » a des problèmes de pouvoir d’achat? Ou c’est juste une impression au doigt mouillé des gens autour de vous (famille, amis, collègues)? Parce que c’est un problème chez ces gilets jaunes: généraliser à leur situation pour auto-justifier leur lutte, forcément bonne et saine, puisque tout-le-monde-a-des-problèmes-de-pouvoir-d’achat.

  3. LECLERC refuse les gilets jaune alors que c est avec eux qu il s engraisse , il existe d autres magasins ou on peut faire des course a MONTCEAU , ST VALLIER ou ailleurs , alors pas compliqué , pas la peine d entraver LECLERC en le bloquant mais tout simplement en le boycottant

  4. faut m’expliquer … il y a combien d’organisations de gilets jaunes a montceau ? personnellement je n’en connais , et soutien qu’un seul , au magny , alors cette dame veux ou cherche quoi

  5. bart simpson
    vous ne commentez pas un article mais étalez la vie privée d’une personne, elle serait en droit de déposer plainte contre vous! si vous êtes un de ceux qui profite du travail des autres, pas de quoi pavaner et se gausser!

    • @GJ: ces informations, vous pouvez les lire dans la presse (je ne connais pas Madame Lardenois personnellement, je ne l’ai jamais rencontrée) suite à l’ouverture de son magasin au Bois du Verne, où elle expliquait son parcours… Google est (aussi) votre ami. Rien de privé là dedans.

  6. Bonjour,
    Comme vous Bart Simson, je fais partie de cette tranche de la population laborieuse qui n’a pas à compter chaque euro lorsque qu’elle engage une dépense.
    Mais ce confort de vie ne m ’empêche pas d’être solidaire de coeur avec cet immense mouvement né du peuple et de lui seul.
    Vous ne pouvez pas occulter que la misère et la précarité gagnent chaque jour du terrain.
    Il y a deux décennies le travail de la femme permettait à la famille de s’accorder quelques petits plaisirs; aujourd hui les 2 salaires d ‘un couple ne suffisent plus à vivre décemment.
    On ne peut plus cautionner d’être le peuple le plus taxé d Europe.
    Nos politiciens sont totalement déconnectés de la réalité malgré ce qu’ils veulent essayer de faire passer au travers de leur discours
    Les français en ont marre des taxes compensées par des pseudo aides, ou des pseudo baisses d impôts, ou des pseudo augmentations de salaires.
    Les français veulent vivre décemment de leur travail et n’ont pas demandé à être des assistés.
    Ou part notre argent…..dans les poches des actionnaires, dans les aides aux peuples émigrés qu on est plus en capacité d ‘accueillir ?
    Posez-vous les bonnes questions Bart et cessez de tirer à boulets rouges sur un peuple en souffrance
    Bonne soirée et courage aux gilets jaunes.

    • Je suis d’accord avec votre commentaire, mais dans ce cas les Français doivent être cohérent avec eux-mêmes: vouloir moins d’impôts, c’est aussi avoir moins de prestations sociales. Les Français sont toujours d’accord pour payer moins d’impôts (qui ne le serait pas), mais le sont-ils pour sacrifier en contrepartie des dépenses?

      40 ans que notre pays est hostile à toutes réformes pourtant nécessaires, avec un chômage qui se colle aux 10% depuis des années. Chaque tentative de changer quelque chose s’est heurté à un conservatisme ou aux corporatismes de tel ou tel groupe. Macron est certainement maladroit avec les classes populaires qu’il ne connait pas et qu’il méprise visiblement, mais il n’est pas le responsable d’une situation qui patauge depuis 40 ans.

    • merci pour ce commentaire, plus réaliste, on ne peut pas , et quelle franchise d’expliquer votre situation personnelle par rapport à ceux, que certains osent rabaisser sur divers réseaux sociaux .
      je ne peux qu’applaudir des 2 mains .
      et vous exprimer toute ma condescendance .
      amitiés

  7. Monsieur bart
    Ayez le courage comme je le fais de ne pas vous cacher derrière un speudo !
    Ensuite ma vie privée ne vous regarde en rien d’ailleurs que savez vous de ma vie
    Et oui j’étais fonctionnaire 20 ans d’ancienneté 1200e par mois !
    Et je suis fière aujourd’hui de permettre à tout le monde d’avoir accès aux livres de prendre du temps avec des personnes isolées des papis et mamies qui demandent qu’ un peu d’attention
    Comment pouvez vous dénigrer notre quartier de petits commerces qui fait la vie de bien des gens
    Et vous qui êtes vous pour vous croire supérieur aux autres
    Même les familles travaillant à deux aujourd’hui ne s’en sortent plus
    Comment peut on être heureux en voyant autant de misère autour de vous

    • Madame Lardenois,

      ces éléments de votre vie privée, vous les avez vous-même exposés dans différents articles de presse, je ne vois donc pas en quoi elle ne regarde personne si vous en parlez… Et je ne dénigre pas nos petits commerces: c’est juste que vous avez choisi une voie difficile et précaire, et que le président Macron (ni même les autres présidents auparavant) n’y sont pour rien dans votre situation. Vous avez utilisé votre liberté pour changer radicalement de vie, de métier et de région, c’était votre décision. Mais ne venez pas dans ce cas mettre sur le dos d’autres personnes (Macron et son gouvernement par exemple) ce qui ressort de la liberté individuelle, de nos « stratégies de vie » si je puis dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *