Blanzy – Bonne nouvelle, la verrue va sauter

Quand d’entrée de jeu vous alignez le rapport annuel de la communauté urbaine (exercice 2017) sur le prix et la qualité des services publics de l’eau potable et de l’assainissement

(http://partage.creusot-montceau.org/www/?a=d&i=4201500098 )   puis le rapport annuel de Mon Rézo, délégataire du service public de transport (exercice 2017)

(http://partage.creusot-montceau.org/www/?a=d&i=9481093202), ça plombe l’ambiance du conseil municipal réunit mercredi soir à Blanzy même si une petite taquinerie, selon les termes du maire Hervé Mazurek, du style « qui prend le bus régulièrement ? » tente justement de la détendre.

Sans quoi, l’une des principales informations est arrivée en toute fin de conseil (un additif). Une bonne nouvelle puisque le bâtiment fantomatique à l’angle de la rue F. Clerc et de la rue J. Lambert (propriété consorts Vincent), « cette verrue » comme le surnomme Hervé Mazurek, va sauter. Boum ! C’est une image. Elle sera démolie.

Une opération rendue possible avec une convention opérationnelle commune de Blanzy et l’Etablissement Public Foncier (EPF) Doubs Bourgogne Franche-Comté. L’EPF va acquérir les biens puis la ville s’engage à racheter ces biens ou a garantir le rachat des biens acquis pat l’EPF en fin de période portage (48 mois).

Le prix de vente est de 30 000 € « pour cette ruine mais 1000 m2 de terrain » admet le maire qui espère le rachat courant 2019 puis une démolition. Un bâtiment non seulement moche et potentiellement dangereux.

Tarifs publics : 1% d’augmentation en dessous de l’inflation

Par ailleurs, le conseil municipal a donné un avis favorable à un emprunt à contracter par le CCAS pour les travaux du cabinet médical au sein de la résidence autonomie Jean Rostand. Un emprunt de 140 000 € sur 10 ans à 1.27%, périodicité trimestrielle de 3732.50 €.

Quant à l’augmentation générale des tarifs publics à partir du 1er janvier 2019, elle sera de 1%, « alors que l’inflation est de 2.1%, c’est donc un effort financier » souligne le premier adjoint chargé des finances, Jean-Marc Frizot.

Côté mutualisation, un aspect cher à Hervé Mazurek, la ville de Blanzy va mettre à disposition de la commune de Saint-Vallier une table à langer (c’est dans le rapport) spécifiquement conçue pour le soin d’un enfant porteur de handicap. Saint-Vallier serait-elle en grande difficulté financière ? En réalité il s’agit d’une table d’auscultation au prix de 1 200 €.

C’est donc un prêt à titre gracieux et cette disposition cesserait immédiatement lorsque la commune de Blanzy aura à nouveau besoin de son matériel.

Et puis la commune des Bizots va acheter des guirlandes et décorations de Noël (deux traversées de route et deux boules) pour 170 €. Le maire de Blanzy n’a pas souhaité faire de commentaire sur les boules des Bizots.

Jean Bernard

Un commentaire

  1. on peut rajouter l’annulation de la construction de l’immeuble par semcoda,( place de l’église) pas de preneur car loyers trop cher. mais peut être qu’un sursis car des privés pourraient reprendre l’idée( cm du 28)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *