Gilets jaunes – Blocage de Lidl : une heure d’audition et relâchés

Ce fut rapide même très rapide. Une dizaine de minutes. L’intervention la nuit dernière du PSIG (peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie) devant l’entrée de la plateforme Lidl à Coriolis a été d’une rare efficacité pour déloger une vingtaine de gilets jaunes du Magny venus bloquer l’entrée et la sortie du bâtiment.

Toutefois, deux hommes ont été interpellés et conduit à la gendarmerie à Montchanin. L’un d’eux, au moment de la dispersion a crié aux forces de l’ordre : »Elle est belle la France de Macron », explique ce matin à son retour sur le site du Magny son collègue qui a voulu s’interposer.

A la gendarmerie, « j’ai été auditionné pendant un heure environ avant d’être relâché comme mon collègue » raconte l’homme à la barbe. « Effectivement, nous avons bloqué l’entrée et la sortie des camions devant la plateforme Lidl, mais il n’y a pas eu de faits de violence, ni insulte, ni dégradation retenus contre nous ».

Ce matin, au Magny, les gilets jaunes (une vingtaine) sont toujours présents.

Jean Bernard

2 commentaires

  1. que l’on ne disent plus mouvement apolitique , plusieurs personnes déja vus lors des rassemblements de la france insoumise , qui croire ?

    • Bonjour,
      Adhérer, soutenir les revendications des gilets jaunes (en fin de compte du peuple) n’empêche pas d’avoir des idées, ou des penchants pour une appartenance politique ou une autre, cela n’a rien à voir et c’est cela qui est justement bien, car les gens discutent et finalement se rendent compte que, même de tendance différente, ils se rejoignent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *