Gilets jaunes – Au Magny, après les gendarmes mobiles, au tour des CRS

Comme prévu, après la petite pause devant l’entrée des finances publiques à Montceau-les-Mines, les gilets jaunes ont rejoint le Magny d’où ils furent délogés la veille par un escadron de gendarmerie de Versailles.

Au milieu de la matinée, alors que les gilets jaunes reprenaient possession de leur camp, ils virent arriver les fourgons blancs, ceux des CRS de Dijon.

Quant à la police nationale, elle relevait les identités de la trentaine de gilets jaunes installés sur le pont qui enjambe la RCEA.

Les CRS se tenaient à l’extrémité du pont, statiques. « Nous sommes là en protection des pompiers » expliquait leur chef. En effet, comme hier, les soldats du feu sont revenus noyer le feu de camp.

La fermeté du préfet ne faiblit pas. La détermination des gilets jaunes non plus.

Jean Bernard

2 commentaires

  1. Si dans les banlieues ou certains quartiers , les pompiers étaient escortés de la même façon ce serait génial ??????

  2. oh les pauvres ils auront mème pas eu le temps de faire chauffer le vin que les crs étaient la

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *