Espace Coriolis – Lidl : « On est bien patron, on est bien ! »

La plateforme logistique Lidl implantée sur l’Espace Coriolois entrera en service en septembre prochain. Une belle image de l’attractivité du site. 

De la pub télé, « On est mal patron » au Tour de France avec l’équipe Quick Step, La F1, la Fédération française de handball, la marque de distribution allemande Lidl occupe de terrain médiatique.

C’est le cas aussi sur le Bassin minier avec la construction de la sixième plateforme logistique à l’Espace Coriolis, proche de la gare TGV.

58 000 m2, c’est immense, majestueux, plus de deux fois plus grand que la plateforme à Montceau-les-Mines. « C’était trop petit, trop compliqué à exploiter » explique Yannick Perreaut, responsable logistique régional, arrivé à Montceau en septembre dernier et chargé de la conversion sur le site Coriolis.

Que vont devenir les 21 000 m2 de la plateforme montcellienne qui date de 1999? « Nous cherchons à vendre ou à louer » ajoute Yannick Perreaut.

D’ici deux mois, le 24 septembre, la plateforme Lidl à Coriolis prendra le relais  avec 200 personne, voire plus. Cette implantation donne une attractivité supplémentaire à cette zone à cheval sur les communes de Saint-Eusèbe, Torcy et Montchanin. Dans ce sens, la communauté urbaine Creusot Montceau a participé à l’aménagement de l’Espace Coriolis pour favoriser l’arrivée de Lidl et d’autres sociétés.

5 M€ de la CUCM, 50 M€ de Lidl France

Le coût total de l’opération est de 5 M€ subventionné à 70% par le Fonds européen de développement régional (Feder), la Région Bourgogne – Franche-Comté et le fonds national d’aménagement et de développement du territoire.

Du côté de Lidl France, on a investi 50 M€ sur le site Coriolis et 2 M€ pour le matériel dont la flotte le  175 chariots électriques pour charger et décharger les palettes. La firme allemande est très soucieuse de l’environnement; elle a choisi l’éclairage Led, sol chauffant, récupère la chaleur générée par la production de froid pour le chauffage du bâtiment, 70% des déchets sont recyclés ou valorisés et la toiture (elle est grande) a été conditionnée pour du photovoltaïque dont un test est en cours sur le nouveau Lidl à Torcy. « Tout est prêt, c’est un investissement de 8 à 10 M€ » souligne le responsable logistique.

La cellule des surgelés, c’est par exemple 2511 m2 à moins 25 degrés, la première cellule non alimentaire fait 12 000 m2, celle du frais, 2692 m2, c’est 170% de plus qu’à Montceau, etc.

200 camions par jour

Chaque jour, ce seront 1250 palettes réceptionnées et 113 500 colis préparés pour alimenter les 66 magasins répartis en région Bourgogne – Franche-Comté, 200 camions/jour, 6 jours sur 7, jour et nuit. Les magasins sont livrés tous les jours.

Lidl France ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et cherche toujours de nouveaux sites pour s’implanter dans la Région. L’image du roi du hard discount a bien changé. N’est-ce pas patron !

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *