EDF se soucie du bien être des poissons

La pollution à l’ozone due à la canicule, les effets délétères des rejets en milieu naturel des eaux de refroidissement des centrales nucléaires ont fait qu’EDF a décidé d’arrêter 4 réacteurs dans 3 centrales sur le liseré est de la France, un à Fessenheim, un à Saint Alban (Isère) et deux autres au Bugey.

Tout cela pour éviter une hausse trop importante de la température des rivières avoisinantes, où les centrales prélèvent puis rejettent de l’eau pour refroidir les réacteurs nucléaires.

Les poisson ont eu «chaud», en même temps si les centrales citées rejettent en temps continu de l’eau chaude dans les rivières, il n’y a sans doute pas qu’en période de canicules que les poissons vont au spa.

Cette période correspond à une demande énorme d’électricité du fait de l’utilisation des ventilateurs, des climatiseurs, des frigos qui turbinent à mort. Mais 4 réacteurs sont arrêtés.

Pour écrêter les pointes de consommation Lucy aurait été nécessaire sans doute, et plus encore dans l’avenir. Elle assurait l’équilibre de la Bourgogne qui est en déficit de fourniture d’électricité lors des périodes de pointes.

Dimanche 5 août il fera meilleur mais le thermomètre va remonter lundi et mardi, le mieux c’est de se mettre à l’eau. Evitez peut-être de nager dans les rivières dont l’eau sert à refroidir des réacteurs, parce que même si EDF en a arrêté un ou deux il en reste d’autres en fonctionnement dans les centrales citées.

Mais c’est bien qu’EDF se soucie du bien être des poissons et des écrevisses.

Gilles DESNOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *