Disparition – L’hommage de Rémy Rebeyrotte à « Bebel »

Communiqué de Rémy Rebeyrotte, député de Saône-et-Loire.

Générations Belmondo.

Jeune autunois, enfant puis adolescent, le mercredi, il y avait les séances du cinéma Rex, rue Basdevant : « le Magnifique », « l’Animal », « Flic ou voyou », « le Guignolo », « le Professionnel », « L’As des as », « le Marginal », « les Morfalous »… Et plus tard, à la télévision, la découverte de ses premiers films, d’« A bout de souffle » à  « Léon Morin, Prêtre », de « Cartouche » à « Un singe en hiver », de « l’Homme de Rio » à « Pierrot le Fou », des « Tribulations d’un Chinois en Chine » au « Cerveau », de « Borsalino » aux « Mariés de l’an II » ; et puis, il y a eu « Itinéraire d’un enfant gâté ».

Jean-Paul Belmondo nous aura accompagné, distrait, amusé, fait rêver ou impressionné, si bien qu’un dimanche soir devenait un bonheur en partageant l’un de ses films. Une filmographie éblouissante, d’une extrême richesse, du rire aux larmes, du léger au profond, de l’air du temps aux références historiques. Et que dire de son interprétation au théâtre dans « Kean » !

Quel acteur, quel comédien, quel grand interprète, quel homme de cœur, d’exploits et d’audace, quelle part de nous-même et de notre culture commune ! Et quel rayonnement pour la France ! Chapeau l’Artiste ! Et Merci, Merci encore !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.