Digoin – Faïencerie : un sauvetage ou un sabordage ?

Le tribunal de commerce de Mâcon a étudié le dossier de la Faïencerie de Digoin ce vendredi 12 juillet 2019 et a décidé de reporter son jugement avec un délai d’une semaine supplémentaire.

Le sursis accordé devrait permettre à M. Wang, investisseur, de remettre au tribunal un dossier plus complet. Ce dossier devrait être étudié mercredi prochain et la réponse donnée vendredi.

En cas d’un verdict négatif, ce sont 60 emplois qui sont menacés par une faillite. Des représentants de l’Etat, la Mairie de Digoin, la préfecture et la Région soutiennent la démarche d’investissement pour sauver la dernière usine française à fabriquer du pyro-blanc et ses emplois.
Fernande Gomez, représentante des salariés devant le tribunal indique que « la tension des salariés ne retombent pas avec cette épée de Damoclès suspendue au-dessus de leur tête et cela devient très long ».
Pascal Auxoux du syndicat construction et Bois Bourgogne sud se veut prudent et avec mesure demande à « la vigilance sur la provenance privée et publique des fonds du rachat, pour que l’opération soit réellement un sauvetage et non pas un sabordage. Avec mon expérience de plus de 30 ans dans le syndicalisme je reste méfiant. »

Pierre-Gael Laveder

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *