•  

Déploiement de la 5G – Entre Marie-Claude Jarrot et ACCU 71, chacun campe sur sa ligne

Va-t-on un jour et apparemment nous en prenons le chemin, laisser à l’intelligence artificiel prendre le pas sur l’humain ? Le tout connecté est en route, sur une autoroute même. Les ondes inondent notre monde. Jusqu’à tout contrôler ? Déjà qu’il est difficile de respecter les règles d’usages courantes, « Bonjour », « Merci », « Au revoir », la machine va singulièrement priver l’homme de la parole.

Avec le déploiement de la 5G, des associations tentent de mettre en garde les autorités du danger non seulement du tout connecté mais l’incidence des ondes sur la santé et son environnement, la faune et la flore.

L’ACCU 71 (Alerte Citoyenne Communauté Urbaine) est le Don Quichotte de l’anti Linky et de la 5G dont la mission est de parcourir les communes pour informer les concitoyens des dangers et des risques de ces technologies.

L’association a aussi besoin de sensibiliser les élus dont les moyens sont pour ainsi dire inexistants de s’opposer par exemple à l’installation d’une antenne 5G sur leurs communes.

Après David Marti, président de la communauté urbaine Creusot Montceau, ACCU 71 a rencontré Marie-Claude Jarrot, maire de Montceau-les-Mines et présidente de l’association des maires de Saône-et-Loire.

Ce devait être un échange, ce fut « un monologue interpellant, je vous ai écoutés mais ce n’est pas une rencontre » déplorait Marie-Claude Jarrot.

Chacun à ACCU 71 est venue exposer sa spécificité. Danny Poullet fait dans le générique, « la 5G n’est pas seulement une simple amélioration mais une technologie de rupture, on parle de bascule civilisationnelle qui présente des risques majeurs (…) qui met en péril nos droits et nos libertés ».

L’association des maires de Saône-et-Loire

n’est ni pour, ni contre la 5G

Sylvie parle de son hyper sensibilité aux ondes, « c’est 8% de la population ». A cause des ondes présentes partout, elle a quitté son travail, elle ne supportait plus le téléphone sans fil. Même vivre dans son appartement devenait impossible à moins « de le blinder ». Alors elle est revenue habiter chez sa maman, à la campagne près de Montceau-les-Mines.

Jean-Claude évoque l’impact de la 5G sur l’écologie, « les humains sont touchés, les animaux également. « Le rayonnement des télécommunications cellulaires participent à l’extinction des insectes. Des oiseaux vont disparaître, 40% sont menacés ». Alors « ajouter la 5G n’est pas souhaitable, tout le vivant est concerné ».

Catherine Lonjaret se penche sur la consommation énergétique et électrique, rappelle la loi climat et les réponses insuffisantes du président Macron. La 5G pourrait augmenter les émissions des gaz à effet de serre, multiplier jusqu’à 1000 fois les capacités du réseau. « La consommation énergétique d’un équipement 5G augmente de 300% l’équivalent en 4G ». La 5G n’est pas du tout économe. « En 2030, l’ensemble de l’économie numérique aura besoin de 51% de l’électricité mondiale, soit 4 440 réacteurs nucléaires ». Ou alors il faudra souffler fort sur les pales des éoliennes, voire pédaler même en dormant.

Alors que peuvent faire les maires ? Le choix de la 5G « n’est pas le nôtre » souligne Marie-Claude Jarrot. Devant la démonstration des membres d’ACCU, elle lâche : « Votre position est un peu extrême, vous voulez arrêter le progrès. Quand vous parlez de 4é révolution, ce sont des positions philosophiques même si, j’admets, la mise en place d’un observatoire des ondes est une bonne idée. Sur la 5G, l’AMF n’est ni pour, ni contre ».

A la base, un maire est là pour protéger les habitants autant que la faune et la flore tout en développant l’attractivité du territoire et « si la société est surveillée, c’est le souhait de nos concitoyens, de même qu’une entreprise  a besoin de se connecter ».

« Un maire ne vend pas la 5G mais nous pouvons avoir un débat sur le sujet comme vous le faites avec un dialogue apaisé » concède la présidente de l’AMF71 à qui elle rendra compte de cet entretien.

Jean Bernard

Lire par ailleurs les attentes d’ACCU 71.

6 commentaires

  1. Le Monsieur de la photo semble ignorer que mettre le masque sous le nez, c’est lui enlever toute utilité et contaminer à tout va….
    Plus d’actualité que les hypothétiques méfaits de la 5G ?
    Un peu provoc :
    https://www.lebonbon.fr/lyon/societe/covid-gens-qui-portent-masque-sous-le-nez/
    https://www.facebook.com/chudetoulouse/posts/2626466367602443/

    • Toujours se renseigner aux sources pour trouver la vérité juridique : nulle part il est mentionné ici la technique légale (je me fais l’avocat du diable, bien sûr qu’il est en fait plus protecteur de le porter sur le nez) :
      sauf dans le cas de l’absence de préjudice à la loi, c’est-à-dire les lieux où il n’est pas obligatoire de le porter, auquel cas s’assurer d’une distanciation de 2 mètres entre chaque citoyen.
      https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000042430554
      Ensuite, il faut ausculter décrets préfectoraux par décret, et décrets municipaux pour les mises en oeuvres des lieux géographiques précis.
      Et enfin, il y a la vérité scientifique à laquelle nous n’avons encore pas tout à fait accès faute de preuves irréfutables par manque de moyens pour les chercher (modes de contaminations, taux de charge virale, en intérieur vs en extérieur, immunité collective, gravité des symptômes, taux exact de mortalité, etc…. etc….)
      Excusez-moi pour mon côté sérieux…… toujours cette f….. quête de Vérité!
      Quant à la 5G, on pourrait peut-être appliquer le principe de précaution inscrit dans la loi comme on vient de le faire de manière radicale et époustouflante avec la covid-19?

      • Bonjour Philo.
        Je n’ai pas cherché une vérité juridique ou « réglementaire », vérités artificielles, l’exemple de l’amiante est significatif.
        Il y a quelques jours, j’étais seul dans une pièce traversée pas un rayon de soleil qui a mis en évidence les poussières qui circulaient !
        Celles que j’ai essayé de suivre, relativement grosses, ont parcouru bien plus que deux mètres sans se déposer, disponibles pour les voies respiratoires.
        Alors les particules plus petites…. mais c’est mis en évidence sur la vidéo.
        Les vérités scientifiques me posent problème car elle sont comme la langue d’ Ésope.
        Jusqu’à preuve du contraire, si la respiration qui sort des narines n’est pas filtrée, elle va véhiculer des aérosols.
        Principe de précaution ? A géométrie variable non ?
        Très interessant, surtout à partir de 4’50 »
        https://www.youtube.com/watch?v=lk8cUekDHxI
        Cordialement

        • Merci Curieux pour cette vidéo passionnante. Voilà ce dont nous avons tous besoin,
          s’instruire et toujours s’instruire.
          L’étape suivante est de faire une synthèse entre les différentes catégories de savoirs (ici, ce fut donc la physique de diffusion des particules en fonction de leurs tailles).
          Car en Occident, nous avons pris l’habitude de séparer les spécialités, ce qui est une bonne chose pour être très pointu, mais il nous manque cruellement des métiers qui feraient des synthèses entre les catégories, car dans cette situation, après la physique, il serait nécessaire d’y lier l’immunologie, et la psychologie pour analyser notre niveau d’anxiété lié au principe de précaution et « notre capacité d’acceptation ou de refus de la maladie et de la mort » (André Comte-Sponville).
          Par exemple, je viens d’apprendre dans Science et Avenir de ce mois qu’il y aurait un lien hypothétique entre le microbiote et les covid longs (recherches en cours), ou encore à l’IHU de Marseille un lien entre hypertension artérielle et covid long pour environ 60% des cas si mes souvenirs sont bons.
          Ah oui, la géométrie variable….. que de fois ne l’ai-je rencontré, surtout en sciences sociales et sciences politiques.

          • Comme vous, Philo, je suis curieux mais j’essaye un maximum de ne pas être formel.
            Quand je vois quelque chose qui m’interpelle, je pars en quête.
            Pour être positives, ces recherches doivent être partagées et soumises au regard des autres, quitte à subir parfois des réactions décapantes.
            Les sujets ne manquent pas !
            Par exemple que penser de la connerie sans, bien sûr, libérer de l’agressivité mais avoir une approche raisonnée des cons ?
            Au moins un philosophe s’est posé la question ,Maxime Rovère (pédigrée sur Wiki)
            https://www.lepoint.fr/societe/le-principal-con-se-trouve-en-nous-memes-19-01-2019-2287070_23.php#
            J’aime assez son approche du sujet.

  2. Pierre Antoine VINCI

    Nous vivons assurément une époque formidable !
    Époque mirifique et bénie pour toute une cohorte de « spécialistes » autoproclamés en sciences et techniques !
    Je suis perplexe … à quoi servent donc aux techniciens supérieurs , aux ingénieurs et autres doctorants en sciences physiques , toutes ces longues et nécessaires années d’études si le citoyen lambda ou « l’intellectuel de gauche » possèdent d’emblée la science infuse ?
    Comment peuvent-ils à ce point affirmer de telles âneries ?
    S’interroger sur ce que l’on ne comprend pas est légitime mais propager des imbécilités de façon vindicative n’est ni rationnel ni productif !
    Alors qu’ils sont totalement incompétents dans le domaine , ils se permettent de chiffrer des données dont ils ignorent la moindre signification !
    Où vont-ils « pêcher » leurs infos ? Rubrique « castors juniors » du journal de Mickey ou sites complotistes ?
    Je pourrai démonter point par point leurs affabulations , en exposant les véritables données techniques actuelles… mais à quoi bon perdre mon temps ?
    Cela ne les convaincrait pas et n’aurait aucun intérêt pour les autres lecteurs qui je suppose ont bien d’autres préoccupations « vitales » !
    Laissons les encore un peu s’enfoncer dans leur délire … sous peu , ils croiront mordicus que la terre est plate !!
     » L’intelligence artificielle » les perturbe … personnellement , je suis beaucoup plus effrayé par la « connerie naturelle » !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *