•  

Déploiement de la 5G – Les attentes de l’ACCU 71

Manifestation contre l’installation d’un pylône 5G à Palinges en février 2020.

Des membres de l’ACCU 71 ont rencontré Marie-Claude Jarrot, maire de Montceau-les-Mines et présidente de l’association des maires de Saône-et-Loire (lire par ailleurs). Ils lui ont fait de leurs attentes.

NOS ATTENTES autour de la 5G

FACE à la gravité et la complexité des enjeux, la possibilité d’une catastrophe écologique, climatique, sociale et sanitaire, il faudra au plus vite mettre en œuvre des solutions courageuses :
1) Nous demandons un MORATOIRE, comme l’ont déjà fait 103 communes de France ou mieux encore, prendre un ARRETE, comme l’a fait la commune de Fontenay sous Bois.
2) Nous demandons de mettre en place la fibre optique comme seul et unique standard de communication et non la fibre en complémentarité de la 5G. Cela nécessite de réorienter au plus vite le numérique vers le fixe et le filaire, et ainsi renverser le déséquilibre fixe/mobile en faveur de la fibre optique partout et pour tout.
3) Nous revendiquons le DROIT à la NON CONNEXION, à la DECONNEXION par les ondes, et souhaitons que ce droit soit inscrit dans la Constitution.
4) Nous réclamons les moyens de donner une information complète aux élus et au public via nos conférences, et ouvrir ainsi le débat public.
5) Nous demandons de désengorger, dégraisser le numérique, jusqu’à envisager des dénumérisations sectorielles, c’est-à-dire la création de zones blanches. Ceci en vue de permettre aux personnes EHS (électrohypersensibles) de continuer à vivre en société: soit des transports publics non connectés, des aménagements de lieux de vie (appartements) et de lieux de travail non connectés, des salles d’hôpital non connectées etc.
6) Nous demandons de décélérer le numérique pour nos usages ordinaires et ainsi conserver des objets non connectés, et nos services publics non numérisés.
7) Nous demandons de faire des crèches, des maternelles, et des écoles du 7l de véritables sanctuaires, refondant l’école en la protégeant de l’enseignement numérique, des écrans, des antennes, des ondes, des wifi. Ce que font depuis des années les grands entrepreneurs hight tech et du numérique de la Silicon Valley pour leurs propres enfants, et ce qui est déjà appliqué ou envisagé dans plusieurs villes et pays. Voir la décision prise par la ville de Nantes dans ce sens.
Nous demandons donc une extension de la loi Abeille.
8) Nous demandons de conserver le livre papier, au détriment du numérique dans le scolaire et les bibliothèques publiques.
9) Nous réclamons le retour massif à la PRESENCE enseignante et au CONTACT HUMAIN partout dans tous les secteurs de la société. L’outil numérique devant redevenir une aide d’appoint précieuse comme à ses débuts.
10) Pour des raisons sanitaires, nous demandons l’interdiction de l’usage du smartphone dans les transports publics car ce sont des cages de Faraday.
11) Nous demandons de mettre en place des capteurs à différents endroits dans la ville pour mesurer le niveau d’exposition des ondes, cela s’appelle un observatoire des ondes.
12) Nous demandons une réflexion en profondeur sur cette 4e Révolution Industrielle que l’on nous impose, au travers de débats pour nos libertés, notre santé, le climat, l’écologie, et l’exigence d’une nouvelle démocratie en vue de promouvoir une nouvelle humanité.
Il s’agit pour nous de protéger la VIE et le VIVANT avant tout autre impératif économique et financier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *