Coupe du monde – Amour, gloire et beauté

Qu’est ce qui pourrait faire que la France de devienne pas championne du monde ? Cette question, vous, moi, tout le monde se la pose mais personne ne veut y répondre alors que chacun, secrètement, a sa petite idée.

Jusqu’ici, même si en matches de poule les Français inquiétaient _ la rencontre contre le Danemark est est la parfaite illustration _ ils ont franchi chaque obstacle avec l’aisance d’un coureur de 110 mètres haies, flirtant avec les barres et affichant une technique maîtrisée. Ils dégagent désormais une image de solidité.

Didier Deschamps a forgé une équipe à son image où l’abnégation est désormais gravé dans le marbre. Mieux que jouer collectivement, il émane de cette équipe de France de l’amour auquel le peuple français a succombé. La mariée n’a rien d’un top modèle mais elle dégage un charme irrésistible à vous faire tourner les têtes.

L’instant de gloire est arrivé en ce dimanche 15 juillet 2018. En son temps, Napoléon a connu le sien pendant la campagne de Russie avec la prise de Moscou avant de connaître la Bérézina. Et les Bleus se sont dégagés le chemin qui les conduit aujourd’hui à Moscou où ils sont prêts à livrer l’ultime bataille contre la Croatie. Et quand bien même les Français sont favoris des bookmakers, ne sous estimons pas les Croates.

Fatalement, la France attend le sacre de Grizou, Kiki, Hugo and Co. Mais une finale est un match particulier, prenez France – Portugal à l’Euro ou encore la finale du Mondial à Berlin, France – Italie, qui aurait pu imaginer de tels scénarios ? Un poteau sortant, un coup de boule et la beauté d’une rencontre tourne au cauchemar.

Deux finales, deux échecs. La remise en question est la preuve de l’intelligence a dit un philosophe qui ne jouait pas au football mais qui avait les pieds sur terre.

Allez les Bleus !

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.