Coronavirus – Trop de relâchement dans les comportements, attention danger

La préfecture s’inquiète du comportement de la population, trop de relâchement alors que le virus n’a pas disparu. Photo illustration

INFORMATION DE LA PREFECTURE DE SAONE-ET-LOIRE.

 

Dans le monde, la pandémie s’accélère selon l’Organisation Mondiale de la Santé. En Saône-et-Loire comme en France, jour après jour, le relâchement des comportements s’accélère aussi. C’est un sujet de grave préoccupation de voir des personnes se serrer la main, s’embrasser, se regrouper sans masques et sans respect des distances. Chaque jour les journaux regorgent de photos témoignant de ces attitudes irresponsables. Seul le comportement de chacun permettra de faire la différence. Chacun dans les prochains jours, comme depuis le début de la pandémie, doit s’attacher à porter ce message de respect des gestes barrières et du civisme comme « planche de salut ».

Du 11 mai au 1er juillet, 16 713 tests ont été menés en Saône-et-Loire. 138 personnes ont été testées positives et 568 ont été identifiées comme cas contact.

Le 2 juillet, selon l’agence régionale de santé, 24 personnes atteintes du virus Covid 19 étaient toujours hospitalisées dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire. Deux patients étaient pris en charge en réanimation, 11 personnes restaient suivies en soins de suite et de réadaptation. Depuis le début de l’épidémie, 744 personnes étaient retournées à domicile après leur hospitalisation pour le Covid 19. En Saône-et-Loire, 201 personnes sont décédées en milieu hospitalier des suites du Covid 19.

Selon le point épidémiologique de Santé publique France du 26 juin 2020, en Saône-et-Loire, 73 établissements d’hébergement pour personnes âgées et dépendantes (EHPAD) avaient procédé à un signalement d’au moins un cas de Covid 19 entre le 1er mars et le 15 juin. Sur cette même période, 548 résidents et 414 personnels étaient des cas confirmés ou présentant des symptômes de Covid 19. Quatre-vingt-treize résidents étaient décédés dans les EHPAD de Saône-et-Loire à la date du 26 juin.

 

 

Un commentaire

  1. alors pourquoi Mr le PREFET autorise certaines manifestations en sachant les problèmes qui les entours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *