Coronavirus – Marie-Claude Jarrot : « Je suis très fatiguée »

Premières conséquences du test positif au covid-19 de madame le maire de Montceau-les-Mines, ses cas contact ont tous été testés et le conseil municipal prévu le 12 octobre, repoussé. 

Le 30 septembre dernier, Marie-Claude Jarrot est intervenue à l’occasion de la journée de l’insertion par le sport, toujours avec le masque. Vendredi, trop fatiguée, déjà, elle n’a pas assisté au concert de Richard Galliano. Le lendemain, elle se faisait tester par le laboratoire Carron.

Au téléphone la voix est claire et pourtant, elle répond de son lit. « Cet après-midi (ndlr : mardi) je n’ai plus que 38,5 de fièvre mais ça va ».

Samedi dernier, sur sa page Facebook, madame le maire de Montceau-les-Mines annonçait qu’elle venait d’être testée positive au covid-19.

Trois jours plus tard, placée à l’isolement, Marie-Claude Jarrot donne des nouvelles sur son état de santé. « Je suis très fatiguée. C’est vraiment particulier. Ce sont des sensations comme la grippe. J’ai des nausées en permanence » explique-t-elle.

A ce stade de la maladie, seul le repos est préconisé. « Vous savez, vous n’avez pas besoin qu’on vous le dise, je ne tiens pas sur mes jambes ». Pour le traitement médicamenteux, rien de plus simple, « je prend du doliprane et du smecta pour les maux d’estomac ».

Testée positive au covid, madame le maire a donc fait la liste des cas contact, c’est-à-dire les personnes avec qui elle a été en relation sans le masque, sachant, dit-elle, « que le j’ai toujours même pendant mes cours (Ndlr : elle est professeure en économie-gestion) ».

Mais, pour un déjeuner, c’est plus compliqué, difficile de se sustenter avec le masque. C’est notamment le cas au cours de l’un d’eux, vendredi, en présence de Marie-Thérèse Frizot et Lionel Duparay, deux des ses adjoints. Ils ont été testés, tout comme le sous-préfet d’Autun.

L’absence à la mairie de Marie-Claude Jarrot pourrait prendre encore plusieurs jours, plus d’une semaine même. Ainsi, le conseil municipal prévu lundi 12 octobre, a d’ores et déjà été repoussé, d’autant plus « que le virus circule parmi d’autres élus » indique-t-elle.

Toutefois, même malade, madame le maire est en relation avec son équipe, par visio ou au téléphone plusieurs fois par jour.

Avant de raccrocher, elle a tenu à remercier toutes les personnes de leurs messages de sympathie, « même les conseillers de l’opposition » souligne-t-elle.

Marie-Claude Jarrot touchée, d’autres le sont et le seront. Ce virus est toujours très présent et circule. Alors ne plaisantez pas, « portez le masque et lavez vous les mains » insiste-t-elle.

Jean Bernard

 

Un commentaire

  1. Quel est l’intérêt de cet article ? Je lis Paris Match

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *