Coronavirus – La majorité des décès concerne les personnes de plus de 70 ans en Bourgogne – Franche-Comté

Le point sur la journée avec l’ARS (agence régionale de santé). Les établissements de santé de la région restent fortement mobilisés pour prendre en charge près de 1 300 personnes atteintes par des formes graves du coronavirus et 512 décès sont désormais imputables au COVID-19.

Le nombre de patients hospitalisés dans la région pour des formes graves de COVID-19 oscille toujours autour de 1 300 patients (1 309 ce 13 avril). La tension que fait peser l’épidémie sur le système de santé de Bourgogne-Franche-Comté reste très forte, en particulier sur les services de réanimation, où 284 malades sont pris en charge, un chiffre qui peine à se stabiliser.

512 décès sont enregistrés en milieu hospitalier, aucun nouveau décès n’ayant été signalé entre hier et aujourd’hui concernant les établissements médico-sociaux accueillant des personnes fragiles.

1 463 retours à domicile sont recensés à l’échelle régionale.

 

Vigilance nécessaire pour toutes les tranches d’âges

D’après le dernier point épidémiologique de Santé publique France, qui apporte son expertise à l’ARS pour l’aide à la décision, au 8 avril, près des trois quarts (74%) des patients hospitalisés en Bourgogne-Franche-Comté étaient âgés de plus de 60 ans, la tranche d’âge la plus représentée étant celle des 80-89 ans (environ 30%).

Dans les services de réanimation, la proportion des plus de 60 ans est semblable, à 75 %.

Plus d’une personne sur cinq admise en réanimation ne présentait pas de facteur de risque comme une obésité, un diabète ou de l’hypertension artérielle.

Si le taux d’hospitalisation diminue avec la classe d’âge et tombe à moins de 10% pour les 50-59 ans, ces personnes représentent toutefois 16% des admissions en réanimation.

La grande majorité des décès surviennent chez des personnes âgées de plus de 70 ans (87%).

Mais les sorties d’hospitalisation concernent aussi toutes les tranches d’âge avec 38% pour les plus de 70 ans.

6 commentaires

  1. cela n’est pas étonnant quand des médecins font un tri à la demande de l’état!! laissez les vieux mourir! drôle de pratique , qu’est devenu le fameux serment??? bon , ça fera des retraites en moins à payer, les financiers qui nous gouvernent sont contents!
    faudra s’en rappeler une fois la pandémie passée, car ils vont se glorifier de l’avoir vaincue!
    ps: je fais partie des plus de 70 ans ,condamné d’avance si je suis contaminé ! à moins d’aller en Allemagne me faire soigner, car ici prioritaire en rien!

  2. BC ce n est pas vraiment l’âge le facteur mais le stade de la pathologie additionné à l’âge, mais même un patient plus jeune peut être mis de côté si son état est estimé…., je ne suis pas plus heureux que vous de ces pratiques mais à la guerre comme à la guerre nos médecins n’ont malheureusement guère le choix, que vous vous en preniez à l’exécutif pour celà c’est une chose que beaucoup pourraient comprendre mais à nos médecins, chirurgiens… c’est juste pas possible honte à vous et je ne crois pas que même dans votre entourage vous trouviez du soutien à cette idée, vous pensez sincèrement qon’ils font ça de gaité de coeur qu’ils n’ont pas d’état d’âme et que si ils avaient ne serait ce qu’un infime espoir de les sauvés ils ne tenteraient pas l’impossible pour le faire? C’est très grave de tels propos, c’est comme ces gens qui envoient des courriers anonymes de menaces ou de culpabilisation pour les invités gentiment de quitter leurs logements le temps du covid19. On va où ??

  3. je me base sur des faits déclarés , demandez à ceux qui ont perdu l’un des leurs agé s’ils sont ravis de savoir que l’on ne soigne que les plus jeunes!! vous savez ,l’ordre vient d’en haut, mais personne n’est obligé d’obéir à un ordre idiot ( dixit mon ex colonel!)
    je pense que cela est quand même une dérive, et des responsables complètement à coté des le début, !!!je ne critique pas les infirmières et autres , mais ceux qui ont décidé le droit de vivre ou de mourir par l’age
    mais passé un cap , ont verra

  4. Toutes les Personnes ont accès aux soins, c’est les incubateurs qui manquaient, d’où le faite de devoir prendre des décisions. Et quand vous dites, qu’ils avaient le choix de désobéir je vous assure formellement que NON, il fallait bien continuer de soigner avec ce qu’ils avaient non? Qu’auriez vous fait à leurs places de mieux ou ne serait ce qu’ équivalent. Mais en faite j’écris ça que pour les lecteurs que vous cherchez à manipuler avec votre propagande car en vérité mon minuscule sens de l’analyse me dit que, vous n’avez pas 70ans, quand vous employez le therme condamné c’est juste pour créé une sorte de peur chez ceux qui vous lisent, vous êtes politisé j’hésite entre 2 partis d’ailleurs, je dirais que vous êtes une femme entre 40 et 50ans mais si vous êtes un homme vous êtes quelqu’un qui avez un rôle même minime dans votre parti. Je sais que vous nierez mes propos en même temps difficile d’en assumé le rôle. À plus tard sous un autre pseudo aujourd’hui BC demain..? (Rires)

  5. bon, si vous savez compter ,je suis né en 1949, pour le reste vous avez encore du travail pour etre devin!!

  6. Les détails évoqués dans vos commentaires et votre écriture m’assurent le contraire mais évidemment j’en attendais pas moins comme réactions, comme je l’ai préciser dans mon commentaire ci-dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *