Coronavirus – 79 décès dans les EHPAD en Saône-et-Loire

INFORMATION DE LA PREFECTURE DE SAONE-ET-LOIRE.

Le nombre d’hospitalisations pour Covid19 est en baisse sensible. Le 7 mai, selon l’Agence régionale de santé Bourgogne-Franche-Comté, 220 personnes étaient hospitalisées dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire (226 personnes la veille le 6 mai), alors que le 29 avril encore 243 patients étaient hospitalisés, selon la même source. Quatorze patients sont pris en charge en
réanimation, ils étaient 38, le 6 avril dans ces services. 111 personnes ont pu être placées en soins de suite et de réadaptation, chiffre en stagnation depuis le 6 mai. Au 7 mai, huit personnes supplémentaires ont pu retourner à leur domicile après hospitalisation. Les personnes retournées à domicile après leur hospitalisation pour le Covid-19 sont au nombre de 488 depuis le début de l’épidémie.
Selon le point épidémiologique de Santé Publique France du 7 mai, en Saône-et-Loire, au 4 mai, 65 établissements d’hébergement pour personnes âgées et dépendantes (EHPAD) avaient procédé à un signalement d’au moins un cas Covid-19 confirmé ou possible depuis le 1er mars, soit 6 résidents supplémentaires depuis le point épidémiologique du 27 avril. Sur la période du 1er mars au 4 mai, 359 résidents (+27 depuis le point du 27 avril) et 376 personnels (+116 depuis le point du 27 avril)
étaient des cas confirmés ou possibles de Covid-19. 79 résidents étaient décédés du Covid-19 dans les EHPAD de Saône-et-Loire, soit 10 décès supplémentaire depuis le point du 27 avril. Ces chiffres correspondent à la semaine précédente.
Les informations relatives à la situation épidémiologique de la Bourgogne-Franche-Comté sont consultables sur le site de Santé Publique France :
https://www.santepubliquefrance.fr/regions/bourgogne-franche-comte/documents/bulletinregional/2020/covid-19-point-epidemiologique-en-bourgogne-et-franche-comte-du-7-mai-2020

Hommage aux équipes des hôpitaux et des Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées dépendantes. Le lundi 11 mai ne doit pas être la marque du relâchement de notre vigilance, le respect des gestes barrières et la distanciation physique demeurent pour chacun indispensable pour les semaines à venir. Il est primordial de poursuivre nos efforts qui contiennent l’épidémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *