Coriolis – Néo Energies, petite mais pleine d’énergie

Pas de Ferrari ou de Porsche garées sur le parking de la société. Sur la zone Coriolis, à proximité de la gare TGV et de l’immense entrepôt LIDL, Néo Energies, bureau d’études spécialiste de la réglementation thermique (plus de 7000 maisons, 500 collectifs et 70 bâtiments tertiaires étudiés), se positionne parmi les meilleures de France.

Branchez Emilie Lachaux, directrice, sur la réglementation thermique française des bâtiments pour les constructions neuves en France, elle est insatiable. Une vraie pile à combustible débordante d’énergie. Imaginez-la sur un terrain de handball, à 41 ans, elle rivalise toujours avec des plus jeunes. Quel tonus !

Ils sont six en tout dans des locaux tout neuf qui, forcément, bénéficie du savoir-faire de la société. D’où la visite de David Marti, président de la communauté urbaine Creusot Montceau, accompagné de Jean-Claude Lagrange, le « monsieur » économie à la Région Bourgogne Franche-Comté.

Consommer moins et mieux est plus facile à maîtriser dans la construction neuve, « c’est 90% de nos marchés » indique Emilie Lachaux, principalement avec les constructeurs de maisons individuelles _ « nous traitons en moyenne 200 projets par mois » précise la directrice _ , les promoteurs et les bailleurs sociaux.

Quand il a fallu envisager de construire, Emilie Lachaux qui a migré de la côte chalonnaise à Coriolis, a souhaité y rester. « L’arrivée de la plateforme LIDL a été un élément déclencheur, de même que le parking du TGV. C’est rassurant » dit-elle à David Marti qui l’écoute avec beaucoup d’intérêt. « Mais dites-le que LIDL est une locomotive pour la zone Coriolis, que c’est une attractivité supplémentaire » s’empresse-t-il d’ajouter.

Belle installation, bel emplacement, Néo Energies est notamment très réactive auprès de ses clients, surtout parisiens. Le TGV est assurément un atout très appréciable. Et griller la politesse aux concurrents est une autre forme d’énergie positive.

Il souffle comme une énergie positive sur Coriolis.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *