Conseil régional – Sans surprise, le RN contre le budget

Le Rassemblement National s’oppose au budget socialo-sceptique de la gauche : « L’idéologie ne remplit pas le réservoir et le frigo ! »

 

Communiqué -Alors que la situation économique et sociale de la Bourgogne Franche-Comté est catastrophique et que la crise du pouvoir d’achat gangrène le quotidien de centaines de milliers d’habitants, l’exécutif régional de Marie-Guite Dufay a voté un budget primitif irréel, déconnecté des préoccupations et des urgences. Ce budget 2022 est la synthèse du manque d’ambition, du manque d’action et de l’absence de protection qui caractérisent les politiques de cette majorité plus soucieuse d’augmenter le nombre d’éoliennes que de faire baisser le nombre de pauvres frappés de plein fouet par la hausse des prix des carburants, de l’électricité, du gaz et du fioul.

 

Tout au long des débats du 26 janvier, les élus du Rassemblement National ont défendu 22 amendements budgétaires destinés à rendre de l’argent aux Bourguignons et aux Francs-Comtois à partir de mesures concrètes et efficaces : baisse de la taxe régionale sur les carburants, baisse du tarif de la carte grise et exonération pour les moins de 30 ans, soutien massif à la ruralité en réorientant la politique de la ville, accompagnement des apprentis, fin des gaspillages idéologiques…

 

Confirmant son statut de seule et unique opposition à la gauche dogmatique, le groupe RN a présenté une autre vision de la Bourgogne Franche-Comté bâtie sur l’équilibre territorial, la justice sociale et fiscale, la priorité régionale. Le groupe de droite de Gilles Platret, passif et inactif, n’a pas déposé le moindre amendement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.