Conseil communautaire – Prendre une douche coûtera plus cher

Ce n’est pas tant le budget 2022 de la communauté urbaine Creusot Montceau et ses 52 M € d’investissement qui ont fait grincer des dents une petite opposition mercredi soir au conseil communautaire mais bien l’augmentation du prix de la facture d’eau.

Jean-Marc Frizot, vice-président délégué au cycle de l’eau, s’est mué en fin pédagogue, une stratégie saluée notamment par le président David Marti, raillé en particulier par Charles Landre (opposition), pour faire passer la pilule d’un grand verre d’eau.

Dans un premier temps, Jean-Marc Frizot a fait la démonstration que l’eau potable « n’augmentera pas ». Sur la facture, elle représente 60% de la somme à payer. « C’est l’eau qui coule de votre douche ». En revanche, « l’eau qui part, c’est 40% et c’est cette partie qui va augmenter » explique-t-il.

D’une manière ou d’une autre, c’est la douche froide pour les usagers qui auront à régler en 2022 leur facture d’eau, qu’elle vienne du haut ou reparte en bas. En quelque sorte, cette hausse devrait inciter les habitant de la communauté urbaine à moins consommer ce précieux liquide.

Donc, prendre une douche va coûter plus cher parce que les conduites, la partie immergée de l’iceberg, doivent répondre à de nouvelles normes imposées par les préfets donc l’Etat. « Ne nous voilons pas la face, les travaux sont colossaux sur les 30 ans à venir » précise le vice-président. Il faut préserver les ressources en eau, « car il est très difficile de faire de l’eau potable si nous ne traitons pas nos eaux usées tout en protégeant les ruisseaux et les rivières, la Bourbince, le Mesvrin et la Dheune » souligne-t-il.

Ainsi, la CUCM va devoir dépenser 33 M € d’ici 2027 et 183 M € jusqu’en 2052. « Ces dépenses sont incontournables ». Vous avez beau nager dans tous les sens, seuls l’emprunt et l’augmentation des recettes par les abonnés permettront de telles dépenses. Il s’agit d’investir 5.6 M € HT par an alors que les recettes sont actuellement de 2.4 M € HT pour réaliser les travaux. C’est par exemple, sur les 33 stations d’épuration aux normes que compte la CUCM, 2 à Sanvignes sont néanmoins à refaire pour un coût de 15 M €.

La hausse du prix de l’assainissement sera en moyenne de 2.5% pendant au moins 5 ans.

Une nouvelle grille tarifaire va être mise en place avec cette fois-ci, une première tranche de 0 à 30 m3 avec un tarif très faible puis au-delà de 30 m3, « plus on consommera, plus on paiera » annonce Jean-Marc Frizot. Une aide en moyenne de 50 € interviendra pour les 5 200 foyers précaires (une aide de 10 € à 130 € selon la composition de la famille et même pour ceux qui payent directement aux bailleurs sociaux).

 Comparaison des grilles :

Cette augmentation sur la facture d’eau, a déclenché une petite cascade de réactions. « Il est important de ne pas rajouter de la précarité à la précarité » se satisfait Georges Lacour, vice-président et maire de Saint-Firmin au nom des 17 communes rurales de la CUCM.

Moindre tendre est celle de Lionel Duparay (Montceau-les-Mines). « Il (Jean-Marc Frizot), nous prend pour des gamins qui ne comprennent rien. Dix ans que je dis que nous n’investissons pas assez dans l’assainissement. Aujourd’hui il faut payer pour renouveler le réseau. A titre personnel, je voterai contre ». Denis Beaudot (Saint-Vallier) est sur la même ligne de flottaison. Il ajoute cependant, « ce sont encore les travailleurs pauvres qui n’auront droit à aucune aide. Je voterai contre ».

Frédéric Marascia (Montchanin) estime que cette hausse, « c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase après la taxe sur le foncier bâti en 2021 sans compter les hausses du carburant, du gaz, de l’électricité. Je dis non à cette augmentation ».

A Saint-Vallier, la voix de Christophe Dumont abonde dans le sens de la majorité communautaire. « La modernisation de l’eau ne peut pas se faire sans augmentation. La CUCM prend ses responsabilités de même que l’aide aux ménages précaires. Elle n’est pas obligée de le faire ».

Pour Charles Landre (le Creusot), « il y a un manque d’anticipation, on fait payer la note aux habitants. Il faut arrêter d’utiliser les échecs pour justifier les augmentations. Votre politique c’est d’augmenter continuellement les taxes et les impôts et, ensuite, créer des aides. Cette augmentation est insupportable pour les habitants qui vont se retrouver la tête sous l’eau ». Il ne votera ni le budget, ni la hausse de l’eau.

Malgré ces ruades, David Marti, président de la CUCM, n’en prend pas ombrage. « Monsieur Duparay, que proposez-vous comme solution ? Vous êtes d’accord pour les travaux mais contre les recettes. L’eau paie l’eau a dit Jean-Marc Frizot. Il faut être crédible quand on parle surtout quand on annonce qu’on peut trouver des recettes ailleurs ».

Jean Bernard

Lire par ailleurs, d’autres interventions de la majorité sur le budget.

 

 

9 commentaires :

  1. Piège en eaux troubles

    Si j’ai bien compris le raisonnement, comme je suis en assainissement individuel, ma facture ne devrait pas augmenter ! J’ai bon ou pas ?
    Quoiqu’il en soit, il fallait bien faire quelque chose…vu qu’aucuns travaux d’envergure n’ont été faits depuis…..Mathusalem !
    Je suis bien content d’apprendre que l’on sera aux normes en 2052.

  2. et ca continue encore

    regardez depuis une dizaine d’années la facture anuelle a deja quasi doublée, l’augmentation des taxes font de l’eau du gaz de l’electricite un nouvel impot pour tous
    « bonne » nouvelle certains auront une ristourne de 100€ …. payée par les autres

  3. Le 1 ER adjoint de saint vallier qui valide cette décision.
    C’est scandaleux.
    Il y a des anciens élus qui doivent se retourner dans leur tombe.
    Un instant j’ai cru que st Vallier était une commune de gauche.
    Je ne voterai plus pour ces gens là.

  4. Bravo la CMUC après l augmentation du foncier maintenant celle de l eau. Des aides ! Foutaises! Pour qui ! Diminuer donc le train de vie de la CMUC au lieu de vous attaquer aux ménages! Quant au premier adjoint de Saint vallier qui valide tout sans aucun scrupule, heureusement qu il est dans une mairie de gauche !! Scandaleux.

  5. On se lavera moins souvent, et on économisera du shampoing et gel douche, bien sur que c’est de l’humour, mais là ça craint !!!!

  6. Ce n’ est pas grave, mes moins aisés d’ entre nous, n’ ont déjà plus les moyens de se chauffer. Ils prendront leur douche un jour sur deux !

  7. Se serrer la ceinture

    Il est évident qu’ il faut commencer par réduire le train de vie de la CUCM mais pas que, autour et au dessus de la CUCM il y en a des trains de vie à réduire.
    Concernant les ménages, pour ne pas se noyer dans de folles augmentations qui de toute manière verront le jour, Il faut pour la plupart apprendre à ne pas gaspiller l’eau :
    – Les douches qui durent des heures, pour certain(e)s
    – Ne pas laisser couler l’eau pour se savonner
    – Quand l’eau chaude met un peu de temps à arriver au robinet, récupérer l’eau froide à utiliser pour arroser les plantes, et/ou dans la cafetière, la bouilloire pour thé, tisane, etc… Tout le monde sait cela.
    « ÉLÉMENTAIRE, MON CHER WATSON !  »

    Mais il faut voir plus loin que le bout de son nez !! Peut-on se plaindre des augmentations inacceptables quand la plupart d’entre nous possèdent de belles piscines qui ces dernières années ont poussé comme des champignons, entourées de joli gazon à arroser en période estivale, à moins de posséder un puits intarissable.

    Pourquoi est-ce choquant qu’un premier adjoint valide ? Parce qu’il est « de gauche » et de plus dans une mairie qui fait parler d’elle en ce moment ! Que d’enfantillages !! Droite, gauche, centre, toujours ces guéguerres politiques sans fin prenant le citoyen en otage !
    Quand aux aides en tout genre et en tout domaine !! STOP !! Yen a marre !!!

    • Le 1 ER adjoint auquel vous faites allusion n’a même pas été capable d’être présent au rassemblement citoyen de ce matin devant la maison medicale de Saint Vallier.
      C’est une honte. À croire que la majorité dans cette commune n’a rien à faire de la santé de ses administrés.
      Pas un seul elu présent, rien.
      J’ai toujours voté pour Mr Philibert, c’est fini, fini, fini !

      • Annie Dalgo :
        Le rassemblement de ce samedi matin devant la maison médicale de St Vallier n’avait rien à voir avec cet article, il me semble ?
        Vous avez raison de crier votre colère sur l’absence d’élu (s) de la majorité de cette petite commune, vous utilisez cette liberté d’expression que nous avons encore un peu quand la censure ne s’y oppose pas.
        En matière d’absence, j’ai surtout constaté l’absence quasi totale de citoyens qui se plaignent de ne plus avoir de médecins (partout) mais sont incapables de bouger pour défendre cette cause dont il était question à ce mini rassemblement que vous évoquez.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.