Conseil communautaire – L’entente Jarrot-Marti réplique au duo Commeau-Selvez

Pour les retardataires, au dernier conseil communautaire, jeudi soir à la halle des sports du Creusot, le débat d’orientation budgétaire a débouché sur l’idée d’instaurer en mars prochain à l’occasion du vote du budget primitif, une taxe sur le foncier bâtie. Le débat qui a suivi a surtout vu un seul homme, Charles Landre, s’y opposer (lire par ailleurs).

Un autre cas de figure allait aussi faire son effet sur le sujet suivant et raviver des souvenirs d’un certain conseil municipal à Montceau-les-Mines. Sur la table des conseillers communautaires, arrivait la convention initiale sur le renforcement de la qualité de service dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville du Bois du Verne et du Plessis à Montceau-les-Mines, conditionnant un abattement de la taxe foncière sur les propriétés bâties, au profit des organismes HLM présents sur ces quartiers.

Pour l’année 2021, l’OPAC a fait une proposition à la ville de Montceau-les-Mines qui concerne la programmation annuelle des actions envisagées pour les quartiers du Bois du Verne et du Plessis avec les montants suivants :
 pour le Bois du Verne (463 logements) : 96 000 € (et un abattement prévisionnel de 96 000 €),
 pour les Rives du Plessis (527 logements) : 116 000 € (et un abattement prévisionnel de 116 000 €).

La proposition d’Habellis :

 pour le Bois du Verne (84 logements) : 27 500 € (et un abattement prévisionnel de 8 900 €),
 pour les Rives du Plessis (166 logements) : 62 000 € (et un abattement prévisionnel de 34 000 €).

Le Creusot et Montceau jouent

la prudence avec les bailleurs sociaux

L’occasion était trop belle pour Eric Commeau, conseiller municipal de l’opposition à Montceau-les-Mines de faire part de « sa surprise » que ce dossier arrive au conseil communautaire, sachant que madame le maire fustigea le travail de l’OPAC au conseil municipal. « Je constate que madame Jarrot a changé d’avis, sans doute est-ce dû à notre intervention (au conseil municipal). Nous serons très attentifs à ce nouveau changement de situation », assurait Eric Commeau qui recevait l’appui de Laurent Selvez.

Alors que chacun s’attendait à une réaction de Marie-Claude Jarrot, ce fut David Marti, président de la CUCM et maire du Creusot qui prit les devants. « J’ai moi-même hésité avant de signer. Il faut des contreparties à la hauteur de la restitution et parfois, c’est un peu compliqué. Au final, j’ai signé mais je comprends la grande prudence à Montceau ».

David Marti déroulait le tapis rouge à Marie-Claude Jarrot qui l’empruntait avec la même démarche. « Oui, il y a une grande prudence à avoir avec nos bailleurs sociaux. Quand j’ai dit que je ne souhaitais pas poursuivre, ma prise de position a occasionné une remise en cause des bailleurs et une prise de conscience. Dès lors, nous sommes tombés d’accord sur un montant d’exonération. Mais quand on n’est pas aux responsabilités, on peut toujours critiquer ». Un dernier point que partage David Marti qui, pour apaiser la tension, concluait, « finalement tout le monde est satisfait ».

Aux bailleurs désormais de contribuer dans ces quartiers montcelliens à la tranquillité publique, à la qualité des relations locatives, à l’entretien et à la maintenance du patrimoine et à l’amélioration du cadre de vie des habitants. La mairie attend mieux que des bacs à fleurs en bois.

Jean Bernard

 

 

 

 

 

11 commentaires

  1. Merci pour cette article qui nous démontre que les deux maires des villes plus importante de la CCM marchent la main dans la main . Ils se laisse endormir par les bailleurs sociaux et leurs sois disant investissement qui devrait être fait en temps normal puisque ils en sont propriétaire , au détriment des particuliers que nous sommes et qui faisons travailler des entreprises pour l’entretien de nos bâtiments et ce sans demander d’abattement fiscale sur le foncier. N’oubliez pas que bon nombre de travaux engagés par ces bailleurs sociaux sont subventionnés… Un maire socialiste qui réprimande le principal opposant socialiste d’une mairie de droite.., cela en dit long…

    • bonjour Jo27, vous êtes en retard d’une guerre au moins sur le positionnement du maire du Creusot, cornaquer par un ancien ministre du travail passé (j’ai bien écrit é car on peut dire vendu) REM, Monsieur Marti a écrit que cet homme était son mentor. Je pense d’ailleurs qu’il est le fils dont aurait rêvé notre octantenaire morvandiaux ami de saturne et ça , ça en dit long comme vous l’écrivez cher ami.
      grandezoreilles

      • Bonjour Labaraque, je suis suis d’accord avec vous, et malheureusement nous assistons à la faillite du système car la CCM serait une entreprise elle Aurait déjà déposée le bilan. Cette taxe devrait rapporter plus d’un million d’euros, mais combien aurions nous dû payer si la CCM n’avait pas récupéré la gestion de l’eau ? Et où est passé cette argent ?

  2. Et encore un impôt de plus pour nourrir ce dinosaure qu’est la CUCM.
    Des inter communalités toujours plus grandes, toujours plus lourdes , toujours plus chères pour les contribuables que nous sommes.
    On paupérise et prive maintenant de toute initiative les petites communes pour tout redistribuer en subventions.
    Stop au gigantisme et comme pour la grande distribution, on reviendra j’espère un jour à plus à plus de proximité……

  3. Cher Jean-Bernard,
    Pour être complet et précis, mon intervention n’avait pas pour but de critiquer le changement de position de Mme Jarrot vis à vis de l’´OPAC. Je faisais simplement part de ma surprise, compte tenu des propos très durs et catégoriques qu’elle avait tenus sur le sujet en conseil municipal (M. Duparay avait d’ailleurs été beaucoup plus modéré). Et surtout, parce que Mme Jarrot nous avait annoncé que la ville allait pallier aux « insuffisances » de l’OPAC. La ville de Montceau va-t-elle donc devoir payer deux fois ?
    On devra forcément en reparler en conseil municipal…

  4. Monsieur Marti déroule le tapis rouge devant Madame Jarrot. Normal, ils sont tous les deux macronistes. L’une vient de la droite, l’autre de la gauche, mais ils se sont rejoints et sont aujourd’hui tous deux macron-compatibles.

  5. Ça arrange bien David Marti la petite guerre entre majorité et opposition à Montceau ! Il a les mains libres pour tous ses projets en donnant quelques miettes aux autres communes !!
    Ouvrez les yeux cher Montcelliens !

  6. Encore une augmentation des impôts pour les ménages. Bravo à vous Mesdames Messieurs ! Ou sont vos belles promesses électorales de ne pas les augmenter ?

  7. Encore tout « benef » pour les grandes communes et queues de cerises pour les petites. Pov CCM.

  8. c’est de mieux en mieux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *