Conseil communautaire – La hausse du prix de l’eau s’invite au débat d’orientation budgétaire

Il ne faisait peut-être pas très chaud jeudi soir au gymnase du collège Saint Exupéry à Montceau-les-Mines où se déroulait pour la première fois le conseil communautaire, mais le débat d’orientation budgétaire, le plat de résistance de la séance, n’a pas pas enflammé la salle pour autant.

Charles Landre, conseiller communautaire de l’opposition du Creusot a dû trouver le temps bien long, quand, seul, il a tenté d’égratigner la majorité. Fut un temps, il pouvait encore compter sur Marie-Claude Jarrot, mais du côté des élus de Montceau-les-Mines, le silence est d’or. « Tout va bien entre la CUCM et Montceau » rappelait-elle lundi soir devant ses soutiens de Montceau ma vie.

Le DOB, autant une époque il préfigurait le vote du budget, autant aujourd’hui il affiche clairement les orientations et les choix d’une majorité qui, quoi que dise l’opposition, ne changera en rien la vision de la majorité.

Déjà, il faut se rappeler qu’en début de mandat et suite à la crise sanitaire, le besoin de relancer l’économie sur le territoire communautaire se voulait et se veut ambitieux avec un programme d’investissement jusqu’en 2026 d’un montant de 106 M € avec une forte montée en puissance sur deux années. En 2022, il devrait être de 32 M € et même de 51 M € tous budgets confondus. Il s’agit aussi dans ce contexte particulier où le virus joue les trouble-fêtes, de maîtriser les dépenses de fonctionnement, d’anticiper aussi des baisses de recettes notamment dans la dotation de l’Etat qui sera inévitable avec la perte de 600 habitants. Mais bonne surprise, alors que la CUCM pensait perdre 1.5 M € sur les cotisations des entreprises et des travailleurs indépendants, la perte se monte finalement à 700 000 €. « Notre territoire a mieux résisté que la moyenne nationale » souligne David Marti, président de la CUCM.

Facture d’eau, un dispositif

pour aider les foyers les plus fragiles

Il fut aussi beaucoup question de la zone Coriolis à proximité du TGV, là où est implanté notamment la plateforme logistique LIDL. Elle a besoin d’attractivité pour remplir les 50 hectares restants (lire par ailleurs).

Charles Landre appuie là où ça fait mal, en particulier sur le déploiement du service public aux usagers à travers la baisse du ramassage des déchets en porte à porte et la mise en place du RIFSEEP (régime indemnitaire dans la fonction publique) qui ne passe pas d’où la mobilisation des syndicats ce vendredi matin (lire par ailleurs). Il évoque aussi dans la foulée les pistes cyclables « dessinées à même le sol comme au Creusot et à Montceau » qui sont un véritable danger. Parce que l’enjeu du territoire, « est d’attirer de nouveaux habitants avec la poursuite d’un service public efficace ».

Dans sa longue intervention, Charles Landre met les pieds dans le plat avec la hausse du prix de l’eau, + 2.2 % pour financer l’immense chantier de rénovation de l’assainissement. Des kilomètres de réseaux qui pourraient coûter dans les 70 M €.

« Dans le dernier mandat, nous nous étions engagés à ne pas augmenter le prix de l’eau mais là, nous devons trouver des recettes » lui répond David Marti. Le chantier prendra 10 à 15 ans et le prix de l’eau _ de l’assainissement plus précisément _ va augmenter tous les ans pendant au moins pendant six ans » précisait le président au cours d’une rencontre avec la presse en début de semaine.

Augmenter, oui mais à condition « d’aider les foyers les plus fragiles » intervient Alain Ballot, maire de Saint-Eusèbe. « Nous y veillerons » assure David Marti.

Le vote du budget aura lieu le 15 décembre prochain.

Jean Bernard

 

18 commentaires

  1. Monsieur Marty le roi des augmentations je suis étonnée que ce monsieur ne propose pas une baisse de son salaire et des économies au sein de la Cucm Quand a Madame Jarrot toujours égale à elle-même et le contribuable paye !

    • Vous avez raison Valentine,
      Vu que cet argent est public nous devrions connaître exactement toutes les indemnités versées au Président et à ses vices présidents.
      Il y a sûrement des économies à faire.

  2. heureuxdêtresurlebassinminier

    Après la nouvelle taxe sur les impôts fonciers, on s’attaque sur le prix de l’eau. j’imagine que lorsque les travaux seront terminé, (si ils se termineront un jour) que le prix de l’eau ne diminuera pas .
    continuer comme cela, ne vous étonner pas après si les gens descendent dans la rue.

  3. Et les particuliers qui sont au bord de l’asphyxie financière, qui n’ont droit à rien car ils travaillent, ne trafiquent pas et ne détournent pas un paquet d’aides sociales, ils font comment pour trouver des recettes ? Ah oui y’a les 100 balles de Macron ! Gros lol et la fin de la taxe d’habitation qui a été remplacée par l’augmentation de la taxe foncière !!! On se fout pas de notre g….e c’est certain ! Rajoutez une taxe sur les taxes d’EDF !!!

  4. Le prochain conseil communautaire je suggère qu il se déroule dans les chambred froides de l ancienne plate forme LIDL de St vallier cela pourrait servir de support pour une plaquette sur l attractivité de la CCM…..et…..et …..encore une augmentation…..qui est progarmmee pendant plusieurs année…MR MARTI N AVAIT IL PAS PROMIS PLUS D IMPOT?…AH!…JE ME TROMPE CE N EST UN IMPOT..!!!!!C EST UNE AUGMENTATION…..C EST TOUTE LA DIFFERENCE…!!!!

  5. et le déploiement des compteurs intéligents (chez certains,c’est fait ) l’installation se fera t-elle cette année

  6. commencer par faire payer l’assainissement aux gens qui utilisent l’eau d’un puits

  7. Une question à mr le premier vice-président vous avez voté pour l augmentation du prix de l’eau… Nous vous attendons pour le conseil de Saint vallier….. Pour des explications après l impôt sur le bâti….. (…)

  8. La Gauche socialiste qui ne fait qu’ augmenter les impôts, taxes etc etc. Et Mme Jarrot et ses sbires qui vont là ou le vent les emportent. Finalement, que ce soit la Gauche ou la Droite, le constat est le même, on ne crache pas sur les fins de mois et sur les cumuls….
    Le prix de l’eau augmente….pour ceux qui payent et pas forcément pour ceux qui en dépensent le plus… Suivez mon regard…
    Merci mrs et mmes les dirigeants de la CCM. On saura pour qui voter aux prochaines présidentielles. Merci Mr Noirot d’intervenir et surtout d’avoir cru aux bonnes paroles de votre maire qui fait tout le contraire maintenant…

  9. Bonjour
    Merci pour l’info, comme vous avez des idées lumineuses pourriez vous me dire où trouver les fonds pour changer ma voiture qui date de 2003 et pour refaire l’enduit de ma maison et pourquoi pas changer de cuisine qui a 40 ans et qui tombe en décrépitude
    Merci pour la réponse qui j’espère arrivera sans tarder

  10. Etonnant que ce genre de dépense ne soit jamais anticipée et budgétée, au moins partiellement. Rien de surprenant pourtant qu’ un réseau d’ eau qui a l’ âge de ces artères finisse par avoir un jour besoin de travaux d’ envergure. L’ imprévoyance des élus est financée par les augmentations. Toujours la solution de facilité.

  11. Bonjour
    nos politiques sont très forts pour taxer le peuple en prêchant le contraire. il y en a vraiment marre. à propos des compteurs avec télérelève,installés dans ma rue depuis juin mais télérelève ne fonctionne pas.bravo pour ces investissements de m….! mais c’est normal c’est un problème informatique (en fait il n’y a que des problèmes.

  12. Arrêtez d’augmenter tout. Il serait grand temps d’arrêter. Le foncier et puis l eau. Et après ? Il faudra s en rappeler aux prochaines élections !!

  13. On n’a rien sans rien.
    Tout service qui améliore notre confort a un coût, qu’il soit public ou privé par ailleurs, aucun n’a démontré sa supériorité efficiente.
    On peut effectivement s’interroger sur la prévoyance qui manque de long terme et de sérieux, mais il est difficile voire impossible dans une économie de marché libre de fixer unilatéralement les prix des matériaux et des mains d’oeuvres d’entretien, rémunérant un savoir-faire hautement technique.
    À moins de passer dans une économie dirigiste??? (« Je veux ça, mais je paierai le prix que j’aurai choisi »! bof….bof….le reste à charge sera forcément assumé par quelqu’un d’autre d’une manière ou d’une autre…… car RIEN, absolument rien n’est gratuit!, même ce que la Nature nous « offre », elle a besoin de temps et de matière pour le faire repousser. Seuls l’eau et l’air coulent en continu, mais même là, nous devons travailler pour les capter….).

  14. Je pense que la CUCM a récupéré la gestion de l’eau pour agir librement sur le prix de l’eau et faire payer les riches et les pauvres .Cela s’appelle du social? Quelle honte.Au moment ou le prix du gaz augmente le prix de l’essence augmente les prix de l’alimentation augmentent on en rajoute une couche. Mais le taux du livret d’épargne personne n’en parle pas même les socialistes

  15. Il n’y a aucun service qui améliore notre confort ou le goût de l’eau par rapport à l’an dernier… si l’augmentation du prix est une amélioration on est d’accord, pour le reste mon eau coule à la même vitesse de mon robinet et n’est pas meilleure ! Pas convaincu que l’augmentation des taxes puissent être justifiées par de l’amélioration, c’est un point marketing utilisé par les entreprises commerciales pour gratter du cash sans en faire plus !! Mdr ! je pensais pas que quelqu’un allait oser utiliser cet argument. Lol pour la non baisse des taxes sur l’essence c’est certainement du fait de l’amélioration de l’odeur du sans plomb ! Mdr

    • Car nous avons DÉJÀ le confort. L’eau qui coule du robinet EST un confort (allons voyager en Amérique du Sud ou en Asie ou au Moyen-Orient ou en Russie pour voir comment ces populations se débrouillent (il n’y a pas si longtemps, dans certaines villes de Tchéquie ou de Roumanie où j’ai voyagé, il fallait faire bouillir l’eau pour la boire!),
      confort tellement habituel qu’on ne s’en rend donc même plus compte.
      Et il y a tout ce que l’on ne voit pas : la tuyauterie, la machinerie, l’assainissement….. qui nécessitent surveillances, entretiens et réparations sans que cela fasse quotidiennement la une des journaux.
      La différence fondamentale entre le public et le privé est que le public fait du cash pour le redistribuer dans des services (en théorie car force est d’admettre que le service public s’est relativement « dégradé »), principe de non lucrativité, quand le privé enrichit des individus au détriment des autres (ce qui n’est pas condamnable quand ces individus ont réellement inventé une amélioration vitale). Preuve en est de la privatisation du Gaz et de l’Électricité, baisse des factures??????? Amélioration du Service??????
      Le tout serait donc de se pencher très précisément sur la formation des prix et l’utilité des taxes.
      https://www.ecole-sup-paris.fr/cours-ligne-bts/economie/prix-decisions-economiques

  16. Donc la seule variable d’ ajustement reste le contribuable …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *