•  

Confinement – Polémiques : l’ARS en appelle au sens des responsabilités

Communiqué – L’ARS déplore qu’en ce deuxième jour de confinement, le débat public soit presque exclusivement saturé de polémiques consternantes à la faveur de quelques arrêtés municipaux manifestement aussi clientélistes qu’illégaux, au risque de perdre de vue l’enjeu vital que constitue la réussite du confinement.

Si de nombreux établissements recevant du public sont aujourd’hui fermés ce n’est ni dans une logique de sanction à leur égard, ni de stigmatisation de leurs activités mais dans l’objectif de réduire drastiquement toutes les occasions de contacts propices aux contaminations.

L’ARS en appelle au sens des responsabilités et de l’intérêt général de chacun et invite les auteurs d’arrêtés municipaux visant à affaiblir la portée du confinement, à se ressaisir.

Alors que la vague de malades ne fait que commencer à déferler sur les hôpitaux de la région, toute mesure de nature à fragiliser le respect du confinement augmentera l’ampleur de cette vague. Ce sont des milliers de vie qui sont en jeu dans notre région.

6 commentaires

  1. Les ARS, concrètement coordonnent les activités et attribuent le budget de fonctionnement des hôpitaux, cliniques…. veille et sécurité sanitaire… L’ARS doit savoir anticiper, préparer et gérer les crises sanitaires, bien sûr avec les préfets.. L’ARS a -t-elle anticipé ce deuxième confinement. Elle avait, devant elle plusieurs mois, surtout qu’une 2eme vague était annoncée !! Chère ARS, vendredi matin, j’ai vu de mes yeux, une employée de grande surface, donner 3  » pschitts » de son produit désinfectant sur un lot de trente caddies. Alors oui, je me sens plus en sécurité sanitaire dans un petit commerce. De grâce, ne rendez pas les citoyens coupables de vouloir vivre un peu normalement, avec leurs gestes barrières. Nous, citoyens français donnons beaucoup de notre liberté pour éradiquer ce virus

    • Il est évident que les comportements évitant la contamination ne seront pas respectés, avec ou sans les oukases décrétés par les organismes officiels.
      Il semblerait que nous puissions faire des mélanges très efficaces pour traiter les surfaces mais je me pose la question des dosages.
      L’eau de Javel diluée parait rester très performante sur les surfaces, surtout pas sur la peau !!

      «  »Le CDC conseille de mélanger 4 cuillères à café d’eau de javel domestique pour un litre d’eau et de verser le tout dans un flacon pulvérisateur. Des mesures simples et efficaces pour diminuer les risques de contamination.

      L’Académie nationale de Médecine donne également ses recommandations pour nettoyer les surfaces souvent manipulées telles que les poignées de portes. « Désinfecter chaque jour avec des lingettes imprégnées d’alcool à 70% ou d’eau de javel diluée (un volume d’eau de Javel pour neuf volumes d’eau) », peut-on lire dans un communiqué. «  »

      https://www.doctissimo.fr/sante/epidemie/coronavirus-chinois/coronavirus-comment-nettoyer-surfaces-linge
      J’ai trouvé un site qui préconise un dosage à 0.5% de Javel, un autre à 20%….
      Qui dit mieux ?
      Comme je vais remettre le pulvérisateur dans la voiture, choix avec le pendule ou la boule de cristal ? Rageant.

      Qui aurait d’autres informations crédibles ?

  2. C’est quand même le monde à l’envers… L’ARS en appelle au sens des responsabilités des citoyens alors qu’elle:
    n’a pas su gérer le stock des masques
    détruit l’hopital et ses emplois
    n’a pas eu de produits réactifs en stock
    n’a pas su gérer les tests
    ET N’A RIEN PREPARE POUR LA DEUXIEME VAGUE….
    Et elle a le culot de demander aux citoyens qui subissent de plein fouet cette pandémie de faire des efforts!!!!!
    En tout cas le seul chiffre qui soit sûr dans ce marasme est le nombre de verbalisations !!!
    Quand on en est là, il y a de quoi se poser des questions sur cet Etat soit disant protecteur qui se moque, en plus, ouvertement des gens dans le besoin.

  3. Message aux ARS . Mais quand allez vous dire que ce confinement ne sert qu’à éviter tout « regroupement » familial ou amical car tout le reste est autorisé !

  4. Que les ARS se contentent de gérer le volet sanitaire de cette crise en mutualisation les lits entre publics et privés, en organisant la collaboration médecine de ville et hôpital. Ce sera déjà un point de progrès. Et puisque les ARS sont tellement inquiets pour la santé de nos concitoyens, qu’elles préconisent également de fermer les bureaux de tabac (70 000 décès chaque année) et de rendre le dépistage du cancer obligatoire (160 000 décès).
    Cherchez l’erreur….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *