Confinement – La « Burtinmania », une ode aux producteurs locaux

« C’est un truc de malade ». Ce dimanche matin, du côté de Saint-Rémy sur la terrasse de l’Amaryllis, le restaurant étoilé du chalonnais, le chef Cédric Burtin est estomaqué. Jamais il n’aurait pensé que son marché des producteurs connaîtrait un tel succès. Du matin à l’heure du déjeuner, les clients ont déferlé et ont pratiquement tout raflé.

Quel succès pour une première ! « Pour un premier jet, je ne m’attendais pas à une telle affluence » note surpris Cédric Burtin.

Mais quelle bonne idée il a eu là, organiser un marché avec les producteurs qui, d’ordinaire, travaillent avec L’ABC. Parce que, en cette période de confinement et de disette pour les restaurateurs, toutes les initiatives sont les bienvenues et la « Burtinmania » en est une.

Ce marché devant l’Amaryllis est à la fois dépaysant et, surtout, économiquement parlant une sacrée reconnaissance aux producteurs locaux.

Evidemment, les produits proposés sont à la hauteur de la renommée du restaurant étoilé, du haut de gamme. Ici, on vise l’excellence. « Les gens sont venus chercher ce qu’ils ne trouvent pas sur les autres marchés » tente d’expliquer Cédric Burtin. « C’est aussi une nouveauté » ajoute-t-il.

En conséquence, dimanche prochain, Cédric Burtin remet ça. Quant on observe la qualité des fruits et légumes, des pâtisseries by la boutique Amaryllis, les plats préparés également par l’Amaryllis (en bocaux), les volailles, la viande _ de l’angus ou de la côte de boeuf maturée _, le vin , la bière, les fromages, le pain, le café, le miel, ce n’est pas compliqué, tout fait envie.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.