Concours international d’accordéon – Une fin de concours canon

La lecture du palmarès du premier concours international d’accordéon de Montceau-les-Mines s’est achevée par l’interprétation du canon de Pachelbel. 

Le Russe Vladimir Stupnikov, vainqueur du premier concours international d’accordéon de Montceau-les-Mines.

Paris osé, pari réussi. Organiser en six mois de temps un premier concours international d’accordéon sur le sol montcellien paraissait une chimère, même madame le maire et la directrice du pôle culture eurent des doutes jusqu’au dernier moment. Mais la musique n’adoucit pas que les moeurs, elle favorise les liaisons avec son langage universelle et avec l’aide précieuse de Roman Jbanov, concertiste franco-russe et organisateur du concours international Les Etoiles Sancyberie du Mont Dore, l’implication du pôle culturel, non seulement cette première édition à Montceau a réuni 34 participants de 9 pays et a été un succès dans sa globalité avec une très belle fréquentation du public au trois concerts et même lors des auditions.

Déjà quand vous voyez la qualité du jury avec des noms de renom, le Belge Olivier Douyez, professeur de conservatoire supérieur de Mons, Dominique Emorine, concertiste internationale, Roman Jbanov, Jean-Etienne Sotty, agrégé d’éducation musicale, Renzo Ruggieri, concertiste international, Anibal Freire, professeur au conservatoire supérieur de Lisbonne, Nemanja Potparic, professeur au Monténégro, Alexandre Gataullin,, professeur de l’académie Gnessinykh à Moscou, Zoran Rakic, professeur, compositeur, professeur de l’académie de musique de Sarajevo et Pascale Martinez, remporter un premier prix à Montceau prend déjà une signification.

Le palmarès a été dévoilé dimanche 14 juillet à l’Embarcadère. Grand vainqueur du premier concours international d’occordéon de Montceau-les-Mines, le Russe Vladimir Stupnikov dans la catégorie soliste classique. Il précède son compatriote Arkadii Shkvorov et le Belge Loris Douyez.

Et pour clôturer en beauté cet événement musical, sur une idée de Pascale Martinez, tous les accordéonistes ont interprété le canon de Pachelbel.

Une fin de concours canon.

Jean Bernard

 

Catégorie soliste classique 2019
    Prix Places Prix spéciaux
Stupnikov Vladimir Russie 1er prix    
    1 000 €    
Garipov Atynbai Russie    
         
Douyez Loris Belgique 3ème prix    
    250 €    
Olivaux Gabriel France    
         
Bray Marie-Laure Belgique    
         
Shkvorov Arkadii Russie 2ème prix    
    500 €    
Beautemps Julien France   Imbert
        200 e
Biardeau Mickael France   Château
        séjour
Degorre Hugo France   Château
        séjour
Wagner Anne-Laure France   10è  
   
Catégorie soliste Variété 2019
    Prix Place Prix spéciaux
Laporte Angélique France   5ème place  
Dalla Rosa Lorenzo Italie 3ème prix
100 €
   
Garipov Altynbai Russe 2ème prix
250 €
   
Marchegiani Manuel Italie 1er prix
500 €
   
Maia Batista Francisco Alexandre Portugal   4ème place Dreux
         
Musique de chambre Accordéon et autres instruments 2019
SIBDUO Russe 1er prix
750 €
  Concert Mons
DUO FLAC Allemagne 2ème prix
375 €
  Château séjour
Lavigne Fanny/Corbisier Romain France   4ème place Edition Lemoine
TRIO SIRIUS – DE NADAI Caroline France 3ème prix
200 €
 
Catégorie Enfant classique
    Prix Prix spéciaux
Gataullin Rem Russe 1er place Bretelle Bug
       
Catégorie Enfant variété
Gataullin Rem russe 1er place  
       
Catégorie Senior Classique 16-18 ans
Sobek Nikodem Pologne 2ème place Housse
Ciobanu Julian Portugal 1ere place Bretelle Cav
Santos Pedro Miguel Portugal 3ème place Bretelle Mong
       
Categorie senior variété 16 à 18 ans
Sobek Nikodem Pologne 2ème place  
Rogova Valeria Russie 4ème place  
Rondolone Leonardo Italie 3ème place  
Alcini Gianmarco Italie 1er place  
       
Catégorie Musique de chambre; Accordéon seul
SIBDUO Russie 1er prix
750 €
 
Duo Amadova/Baltabayev Kazakhstan 2ème prix
375 €

Un commentaire

  1. Bravo pour ce concours au palmarès impressionnant.
    Une mention toute spéciale à Loris Douyez qui jouait une de mes oeuvres de virtuosité pour cet instrument: « Non-Stop ». Ce devait être, je le sais, avec brio.
    Bien cordialement
    Denis Bosse
    Compositeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *