Communauté urbaine – Les déchets, les réduire au quotidien

Semaine européenne de la réduction des déchets :
du 20 au 28 novembre 2021

Dans le cadre de sa politique de prévention et de réduction des déchets, la communauté urbaine propose de nombreuses actions et sensibilisations autour de la réduction des déchets, du tri des déchets et du jardinage au naturel. Elle renouvelle sa participation pour la 5e année consécutive à la Semaine européenne de la réduction des déchets qui se déroulera du 20 au 28 novembre 2021.

Programme :

  • Exposition « Des gestes en plus, des déchets en moins »

Exposition gratuite proposée par la Région Bourgogne Franche-Comté sur les gestes de réduction des déchets que l’on peut mettre en œuvre au quotidien.

Jusqu’àu 15 novembre à Montceau – Trait d’Union, 5 rue de Mâcon

Du 16 au 23 novembre au Creusot – Médiathèque, 1 rue Edith Cavell

  • Compostage collectif et partagé

Animation autour du compostage réalisée sur des sites en fonctionnement. L’occasion d’échanger et de répondre à toutes vos questions relatives à ce mode naturel de traitement des déchets de cuisine.

Samedi 20 novembre :

– de 10h à 12h à Montceau – maison de l’administration, quai Jules Chagot

– de 14h à 16h au Creusot – jardin nourricier, rue Maria Vérone

  • Atelier réparation : vélos et appareils électroménager

Apportez vos vélos et apprenez les opérations courantes d’entretien avec l’association Mines de Rayons. Apportez vos petits appareils électroménager pour essayer de les dépanner et de les réparer avec les bénévoles du Repair café de Saint-Vallier.

Mercredi 24 novembre :

– de 9h à 12h à Montceau – galerie commerciale Géant Casino, boulevard de Lattre de Tassigny

– de 14h à 17h au Creusot – galerie commerciale de l’Arche (Carrefour), avenue François Mitterrand

  • STOP PUB : retrouvez tous les lieux de distribution

Lancement du sticker STOP PUB en partenariat avec des commerçants du territoire. Collé sur les boîtes aux lettres, il permet de réduire d’environ 30 kg par foyer la quantité de déchets imprimés.

La liste des points de distribution est disponible sur http://www.creusot-montceau.org rubrique Environnement

3 commentaires :

  1. Ah , c’est pour cela qu’ils ne vont plus (ou presque) ramasser nos poubelles 🙂

  2. Je vous parle d’un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître.
    On est en Bourgogne et au cours d’un repas, on aime (presque) tous bien boire (avec modération) son petit « canon » de rouge, surtout avec un bon fromage régional. Dans les années 70-80, on allait dans les super marchés avec son litre en verre et on le remplissait à la fontaine à vin avant de passer en caisse.
    Perso, mes 6 litres vides ont été remplis pendant des années. 10 centilitres de flotte, un coup d’écouvillon et le tour était joué.
    On pouvait bouder les bouteilles et le début des cubitainers en plastique.
    Les choses ont bien changé. Les bouteilles et les litres vides, sont récupérés, cassés et recyclés.
    Combien ça coûte en tri, en eau, en transport, en machines « intelligentes » pour trier mais qu’il faut fabriquer en puisant des minerais dans des mines à ciel ouvert au détriment de l’habitat des animaux sauvages qui trop proches de nous nous transmettent des maladies ?
    Peu importe dans une sociétélibérale. Ça créé des emplois et ça participe au PIB (richesse produite par un pays).
    Tout ceci est absurde. Il est temps de revenir à des valeurs de simple bon sens que nous ont transmises nos aïeux. Ne jamais prendre plus à un territoire que ce qu’il peut reconstituer que ce soit en faune ou en flore.
    Cette notion de territoire est depuis longtemps dépassée. Elle devrait s’appliquer à l’ensemble de la planète. La règle verte s’impose.

    Un petit truc pour conclure. Autrefois, les pauvres se contentaient de pain, de « patates » et d’un « bout » de fromage.
    Avez vous vu ce que coûtent ces produits de base actuellement ?
    Pendant que mon épouse bricole, entretien la voiture, c’est moi qui fait les courses et cuisine. Je sais de quoi je parle.
    Les produits top budget, marque repère etc. ne font qu’augmenter (quand ils sont encore présents dans les rayons) pendant que les produits de marque connue augmentent 3ou 4 fois moins, il y a lieu de s’interroger.
    Ne serait-ce pas du au fait qu’il y a de plus en plus de pauvres dans la 6 ème puissance économique mondiale ?
    Je vous laisse réfléchir à ce propos…
    Cordialement,
    JBL

    • Ah oui, mon enfance se souvient de cela avec nostalgique bienveillance : les fontaines de mes grands-pères. Depuis, l’hygiénisme est passé par là et la volonté d’augmenter encore et encore l’espérance de vie.
      (l’être humain n’a pour son malheur aucune limite à ses désirs (cf Machiavel), l’effort est colossal pour se réfréner soi-même). Mais aussi les lobbys du plastique, puisque l’augmentation des cancers est allé de pair.
      Je viens de caricaturer, les causes et conséquences sont bien plus subtiles et complexes que cela.
      Mais nous sommes face à une question de philosophie éthique Majeure : continue-t-on à vivre de plus en plus vieux sans tenir compte des conséquences du poids social, économique et écologique de l’ensemble du système? Question grave et dont je n’ai pas la réponse dans l’immédiat. Car la question de la fin de Vie est à appréhender avec d’immenses précautions autant que la question du taux de natalité. Déraper dans la violence dictatoriale est très très risqué avec ces sujets-là.
      Une équation est désormais sûre et certaine : augmentation du PIB = préservation des ressources de la Planète est irrésolvable, équation impossible. Il est donc temps de se poser la question autrement de nos activités sur Terre et de leurs organisations et de mettre en place d’autres mesures de notre bien être. (cf Stiglitz)
      Quant à la cause de la pauvreté n’a pour moi rien à voir avec l’établissement des prix des denrées. Sa source est plus simplement l’organisation en classes sociales qui s’auto-entretiennent par la naissance (cf Bourdieu et depuis les premières civilisations) et qui ne parlent pas la même langue (cf Paul Watzlawick) et dont les uns peuvent fixer les salaires des autres en tout arbitraire. (cf Marx)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.