Communauté urbaine – Le service public, un socle stabilisateur

Blanzy deviendrait-elle une annexe du château de la Verrerie, siège de la communauté urbaine Creusot-Montceau ? Entre le président David Marti et son premier vice-président, Hervé Mazurek, la complicité à l’heure des voeux au personnel communautaire va  jusqu’à la tenue vestimentaire, chacun arborant un chatoyant costume gris. Qui a copié l’autre ? Quand on partage les mêmes idées on partage assurément les mêmes goûts vestimentaires. Voilà pour la touche fashion week à Blanzy.

Une année de plus et une page qui se tourne à la CUCM. L’occasion pour le président de rappeler qu’en 2018, « la communauté urbaine a investi plus de 20 millions d’euros sur le seul budget principal. C’est un niveau d’investissement ambitieux, qui traduit les nombreux projets mis en œuvre. En d’autres termes, vous (le personnel) avez eu beaucoup de travail ! Car, sans vous, sans votre motivation à mener à bien vos missions, tous ces projets n’auraient pas vu le jour ».

Donc, indépendamment du fait que les communes du territoire ont profité _selon les besoins et les projets _ de l’action communautaire, David Marti a résolument pris la défense du service public, « pour que les habitants bénéficient équitablement de services comme les transports, l’eau et l’assainissement, pour qu’un territoire soit aménagé dans une vision de long terme et au bénéfice de l’intérêt général, les services publics sont une nécessité ».

Sans tomber dans le misérabilisme ambiant et les plaintes à n’en plus finir, le président a rappelé combien « le service public joue un rôle fondamental pour atténuer les difficultés que traversent nos concitoyens. Ce que nous vivons aujourd’hui ici, en France en est en partie la traduction. Eloigner ou supprimer le service public entraîne toujours une perte d’identité pour le citoyen et engendre des effets dommageables durables pour la cohésion sociale du pays. Quand surgissent les difficultés il faut toujours revenir aux fondamentaux et renforcer les socles stabilisateurs. Le service public est un de ceux-là ».

La fierté de servir.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *