Commémoration – Montceau libérée, un devoir de mémoire

Le 6 septembre 1944, Montceau-les-Mines respirait, la liberté sonnait à tous les coins de rue. Les Allemands encore présents la veille comprirent que mieux valaient plier bagages d’autant qu’à Galuzot, les maquisards firent d’un grand courage et stoppaient un train allemand. La bataille de Galuzot fut donc déterminante dans la libération de Montceau-les-Mines.

Malgré un temps capricieux, ce jeudi 6 septembre 2018, la ville s’est souvenue et a célébré le 74e anniversaire de la libération de Montceau-les-Mines. D’abord au monument des fusillés, puis devant la stèle boulevard de Lattre de Tassigny et enfin au monument aux morts place de l’église.

EN L’HONNEUR DE ROGER LAGROT

Montceau-les-Mines et la libération, c’est aussi Mario Beninca, le dernier survivant de la bataille de Galuzot mais c’est également ceux qui partirent en camp sans en revenir. Ce fut le cas de Roger Lagrot, déporté sur dénonciation et mort à Dachau en décembre 1944.

Roger Lagrot, c’est lui qui en 1937 a créé Montceau Natation à l’étang du Plessis. Deux plaques en sa mémoire figuraient en bonne place sur les cabines mais suite à des travaux, elles ne furent jamais réinstallées. A la demande de la famille, Géard Gronfier, adjoint au maire ne pouvait que répondre favorablement et en ce jour du 6 septembre 2018, les deux plaques ont été remises en place à l’occasion d’une cérémonie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *