Coincés à Dakar – Il est l’heure de rentrer en France

Catherine Duchamp et son mari Jean-Marc, accompagnés de Babette et Pierre Langeron, vont enfin pouvoir quitter Dakar ce dimanche et revenir chez eux, à Essertenne et Sanvignes. Sans doute l’un des derniers épisodes des « confinés » au Sénégal et de leur association Maïta.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est notre dernier jour demain (aujourd’hui) on s’envole pour la France, contents mais quelle tristesse de laisser tout nos amis ici.

Abdoulaye, ce petit garçon que nous avons fait opérer du cœur en juin 2017. Nous avons pu l’emmener à sa visite annuelle à l’Hôpital de Dakar. Il va bien, il est sur la photo avec sa maman.
Et Henriette, qui ne peut toujours pas se servir de sa chambre, qui n’a pas de toit. Nous n’avons pas eu le temps ni l’argent pour le faire cette fois ci.
Henriette vit seule et à une blessure à la jambe qui s’aggrave d’année en année, elle a de plus en plus de mal à marcher. En France, elle serait soignée mais ici …
Nous voudrions couvrir sa chambre, je lance un appel, si chaque personne touchée par cette situation donne 5€ c’est gagné. Notre association pourra donner ce qui manque pour finir les travaux. Nous avons sur place  un très bon maçon, Lamine que nous connaissons bien, c’est quelqu’un de sérieux.
Je n’ai pas parlé d’Omar, c’est le gardien de notre maison avec sa femme Bana et ses enfants : Catherine, Sidi, Maīta, Valentine, NGoné 3 mois.
Maīta est née en janvier 2011 dans notre chambre, de là est née aussi notre association.
Omar a un moral à toute épreuve, toujours le sourire et pourtant la vie n’est pas facile.
Je n’oublie pas non plus mon ami Ibou. Sans lui rien n’est possible. Il est en France en ce moment, mais il est directeur d’une école primaire à Nguekhokh. C’est lui qui coordonne tout, qui fait le lien avec tout le monde, le dispensaire Suelle en Casamance, les étudiants à Dakar, nous à Nguekhokh ou en France, l’association des anciens de Suelle en France et Lya. Ibou fait passer les infos a tous, il est notre fil d’Ariane.
Merci Ibou, Lya, Jules, Henriette, Omar et Bana, et tous les autres. Comme on dit ici  » on est ensemble ».
Des que tout ça sera fini je reviendrai.
Catherine Duchamp pour l’association Maīta

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *