•  

CNNR 71 – Un livre, un film, la résistance entre au Magny

Communiqué du CNNR 71 – Après des années de lutte et alors que nous traversons une période  troublée de notre histoire, le Comité National de la Nouvelle Résistance de Saône & Loire (CNNR71), Groupe Pierre Fort, vous invite  à une soirée autour des résistances d’hier et d’aujourd’hui, d’ici et d’ailleurs. Elle se déroulera le mardi 27 octobre prochain à partir de 19h à la salle du Magny, rue de Lucy à Montceau les Mines. Cette soirée se déroulera en deux temps :

1.- Présentation du livre « Mémoires amarante. Valparaiso : rêves et  cauchemars des jeunes gens dans les années 70 ».
C’est une œuvre  collective écrite par quatorze chiliens et compilée par Rosa Gutierrez-Lenud. Comme elle-même, tous ont été des militants engagés dans les Jeunesses communistes de la région de Valparaiso dans les années 70 et soutiens de l’Unité Populaire de Salvador Allende. Ils nous parlent de leurs vies avant, pendant et après le coup d’état du 11 septembre 1973 qui entraina leur dispersion à travers le monde. Ils nous parlent de leur engagement social qu’ils maintiennent vivant jusqu’à maintenant et qui est passé par l’épreuve du feu.

Ils nous parlent de l’histoire de la résistance au Chili et ailleurs. Ils nous parlent avec authenticité, lyrisme, poésie et parfois naïveté de leurs vécus, de leurs exils et de leurs chemins vers la résilience.
Ils nous parlent aussi d’aujourd’hui à la lumière d’hier. Ils ont décidé de partager ces récits testimoniaux pour qu’ils servent à travers l’écriture aux générations présentes et futures, au  Chili et mais aussi bien au-delà.
Alors que le Chili comme la France traversent une période clé de leurs histoires parallèles, ce livre ne manquera pas d’avoir un écho chez les résistants d’ici et de maintenant.

2.- Projection-débat du film de Gilles Perret « Les Jours heureux ».  Quand l’utopie des Résistants devint réalité… Entre mai 1943 et  mars 1944, sur le territoire français encore occupé, seize hommes appartenant à tous les partis politiques, tous les syndicats et tous  les mouvements de résistance vont changer durablement le visage de la France. Ils vont rédiger le programme du Conseil National de la Résistance intitulé magnifiquement : « Les jours heureux ».

Ce programme est encore au cœur du système social français puisqu’il a donné naissance à la sécurité sociale, aux retraites par répartition, aux comités d’entreprises, etc. Ce film de témoignages et de commentaires sur les changements apportés au système social, basé sur la mémoire des membres survivants du CNR et des interventions d’économistes et hommes politiques contemporains, balance entre la gravité de la description des atrocités commises pendant la Seconde Guerre mondiale dans tous les camps, l’utopie qui a permis aux membres du CNR de définir un but sur lequel se raccrocher au cours de leurs combats et l’ironie, parfois amère, face au constat d’attaque, par la classe politique néolibérale qui, depuis quelques décennies, remet en cause et démantèle systématiquement les acquis précieux du CNR.

(CNNR71),
Groupe Pierre Fort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *