Blanzy – Sous le charme du serpent

Jolie bête. Et pas méchante pour autant, assez joueuse certes mais une fois apprivoisée, elle ensorcelle.

La soirée à l’EVA à Blanzy, dans le cadre du concert de la batterie-fanfare, proposait une première partie avec David Partouche et ses serpents. Pas ces reptiles au corps cylindrique et allongé mais ces instruments de musique datant de la fin du XVIe siècle qui font penser aux serpents.

David Partouche, poly-instrumentiste, improvisateur, pédagogue, chef d’orchestre, est un serpentiste. Il est spécialisé dans la pratique des musiques anciennes autant que contemporaines.

Devant un public sous le charme, David Partouche a fait découvrir sa famille de serpents _ serpenteau, cornet à bouquin-ténor, basson russe, ophicléide, tuba français 6 pistons en ut et tuba contrebasse en ut également. Pas de serpent à sonnette ni d’anaconda en liberté mais des oeuvres pour serpents sous toutes les formes.

Une soirée découverte très intéressante avant que la batterie-fanfare dirigée par Olivier Boreau assure la seconde partie.

J.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *