Blanzy – Ratajczak a démissionné de Blanzy autrement

Il souhaitait s’opposer à Mazurek. Désormais la droite à Blanzy est dans l’expectative pour les municipales. Une aubaine pour les Patriotes ?

Sébastien Ratajczak

En janvier dernier, Sébastien Ratajczak pensait déjà à la prochaine élection municipale à Blanzy et se mettait en quête de réunir une liste capable de battre le maire actuel en s’appuyant, notamment sur son association « Blanzy autrement » pour « rassembler, organiser et animer le débat, faire germer de nouvelles idées pour construire l’avenir de Blanzy » soulignait-t-il. Sans briguer pour autant la tête de liste.

Aujourd’hui, ce même Sébastien Ratajczak a lâché prise, il a démissionné de Blanzy autrement. « J’ai essayé de me battre pour des convictions, des idées mais personne ne suit ».

Homme de droite, élu sur la liste d’Hervé Mazurek, il a rejoint ensuite l’opposition, sa famille, enfin, pensait-il. Parce que du côté du chef de file, Christian Caton et de Bernard Chanliau, on ne faisait guère cas de Sébastien Ratajczak qui ne siégeait plus au conseil municipal, « je fais la politique da la chaise vide » expliquait-il.

Seul, Sébastien Ratajczak, se sentait abandonné malgré son adhésion aux Républicains et la grande estime qu’il voue à Charles Landre, conseiller de l’opposition LR au Creusot. « L’opposition à Blanzy est réduite à néant depuis qu’elle a voté le budget primitif 2018. Elle aurait pu au moins s’abstenir ». Réponse de Caton: « Nous n’allons pas faire de l’opposition systématique, ça ne sert à rien ».

L’ambition de Ratajczak n’est pas d’aller butiner ailleurs, « je reste à Blanzy mais s’il devait y avoir des municipales demain, il n’y aurait pas de liste de droite ». Ce n’est pas à proprement dit une surprise puisque pour Christian Caton « avec Bernard Chanliau, nous ne serons pas candidats » affirme l’actuel secrétaire de Blanzy autrement. Quant à la démission de Sébastien Ratajczak, il la considère comme « un non événement ».

Pour le maire actuel, Hervé Mazuek (PS), même s’il n’a pas pris la décision de repartir ou pas aux municipales, la porte est désormais grande ouverte. A moins que faisait remarquer Sébastien Ratajczak, les Patriotes ne s’engouffrent dans la brèche. « Il existe un électorat ex-FN sur Blanzy » car Les Patriotes ont de l’ambition sur Blanzy. Lilian Noirot, candidat sur Montceau, a déjà son candidat, Olivier Pernette pour batailler à Blanzy.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *