Blanzy – Nouvelle programmation de « Surprise surprise »

Drôle d’endroit pour une rencontre telle a été celle qui s’est déroulée ce samedi 10 mars 2018 sur le parking de l’EVA à Blanzy où le projet de la construction d’un immeuble semble faire naître des inquiétudes, notamment chez Samuel Brandily, délégué de la 5e circonscription de Debout la France.

La politique est encore mieux qu’une série télé, elle s’invite là où personne ne l’attend. Elle surprend, agace parfois les protagonistes de l’effet suranné du remake de « Surprise surprise » l’émission en caméra cachée de Marc Béliveau.

Surprise donc pour Hervé Mazurek, le maire de Blanzy, de découvrir Samuel Brandily, délégué de la 5e circonscription de Debout la France (Dupont-Aignan), voir tracer à la craie verte sur le parking de l’EVA, l’emplacement du futur projet de construction d’un immeuble.

« Venez à 18h pour une conférence de presse » avait stipulé Samuel Brandily aux médias locaux. Surprise garantie. Elles sont où les caméras? Plus sérieusement, celui qui soutient Nicolas Dupont-Aigan vient faire « la guerre » au projet de construction d’un immeuble sur le parking de l’EVA. « Mais vous avez quelle légitimité? Vous ne connaissez pas le dossier, vous n’êtes même pas de Blanzy » lui balançait interloqué Jean-Marc Frizot, premier adjoint venu rejoindre le maire.

Effectivement, la municipalité de Blanzy souhaite par l’intermédiaire de la SEMCODA (société d’économie mixte de construction du département de l’Ain) qu’un immeuble s’érige entre la salle de l’EVA et l’église sur 1100 m2 d’emprise, un immeuble avec une pharmacie, qui puisse aussi accueillir un dentiste, un kiné et des appartements de standing à la vente. Et créer ainsi un nouvel espace de vie dans le prolongement de la rue Jean Monnet, la seule qui, aujourd’hui semble être en mesure de reprendre sa respiration.

Samuel Brandily s’oppose au projet et à la destruction de places de parking et a profité du concert à l’EVA ce samedi soir dans le cadre du festival Blanzy en Mars en Famille pour faire signer une pétition dans ce sens.

« L’élégance du hérisson »

Etre contre, pourquoi pas mais encore faut-il argumenter son opinion et dans ce domaine, l’opposant à la construction a paru bien démuni devant les représentants de la majorité municipale très remontés à l’idée qu’on émette des critiques sur leur projet.

Hervé Mazurek admet qu’on puisse ne pas être d’accord, mais il aurait souhaité que Samuel Brandily, venu en mairie dans la semaine glaner des renseignements n’a pas eu l' »élégance » de pousser la porte du bureau du maire. « Nous aurions pu en discuter mais vous êtes venu en catimini ».

Ce projet d’immeuble n’est pas une lubie du maire, elle correspond à une longue réflexion qui a mené à ce choix de ramener la vie dans ce quartier. Certes, au détriment de la rue qui traverse la commune, où les boutiques périclitent les unes après les autres parce que le stationnement pose problème, que les commerces notamment la pharmacie n’est plus aux normes pour l’accessibilité et attend l’officialisation du projet pour s’y installer.

Il n’empêche que Samuel Brandily est contre et chez les Blanzynois, cet immeuble ne fait pas l’unanimité. La majorité municipale est là pour trancher. « Peut-être qu’il ne se fera pas » admet le maire. Nous attendons l’avant projet pour fin mars. Je souhaite qu’il aille au bout ».

Debout la France et Samuel Brandily, agitateurs de pensée, sont persuadés du contraire. Seront-ils persuasifs?

Jean Bernard

4 commentaires

  1. un mini sondage a eu lieu dans le JSL, 4 personnes interrogées (2 pour et 2 contre) davant ce projet , dans la rue une majorité est contre, il serait intéressant de faire un sondage sur le net ou un référendum, sans compter qu’il est prévu aussi la construction d’une petite halle pour le marché, cela dans le futur aménagement de la rue! Blanzynois, donnez votre avis sur ce déplacement de rue commerçante.

  2. Quand on voit localement jusqu’au peut aller la bêtise politique…
    Ce n’est pas debout la France mais pauvre France.
    M.Brandily si vous voulez faire un geste utile ?
    Restez chez vous !

  3. Peut on en déduire que la municipalité actuelle privilégie le déplacement de la pharmacie se situant dans la rue principale vers cet infâme projet?
    Et les commerces restant, coiffeuse, expert habitat, repasserie, auto école, pizzeria, ils n’existent pas?
    Pauvre ville de Blanzy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *