BLanzy – Les locataires très mécontents

En mars à Blanzy, ça ne repart pas toujours du bon pied surtout chez les locataires de la résidence rue Georges Bizet, aux Rompois, côté centre commercial.

De l’extérieur et de loin, la résidence est charmante, entourée de verdure, d’un parc et son étang à proximité, on croirait un petit immeuble dans la prairie. Une apparence hélas, seulement une apparence car depuis des mois, les locataires ne cessent de se plaindre auprès d’Habellis (ex-Villéo) du manque d’entretien du bâtiment.

A y regarder de plus près, on constate et les locataires sont les premiers à se morfondre du résultat, que le crépi des façades se décompose petit à petit. « Il est tombé sur ma voiture » raconte Valérie. « En début d’année, nous avons fait signer une pétition, nous l’avons envoyée en recommandé à Habellis, nous n’avons jamais eu de réponse » peste Audrey.

C’est le crépi, la robinetterie, les volets qui tiennent debout parce que c’est la mode, des balcons qui s’effritent… « Nous payons nos loyers, ils viennent d’ailleurs d’augmenter en janvier et quand nous allons chez Habellis à Montceau, personne nous prend au sérieux. Ce n’est pas parce que nous habitons dans des logements sociaux que nous sommes des cas sociaux » dégaine encore Audrey exaspérée par le comportement du personnel d’Habellis.

Hervé Mazurek, le maire de Blanzy a été prévenu. Il s’est même rendu avec son premier adjoint, Jean-Marc Frizot et les pompiers, jeudi dans l’immeuble, à cause d’une inondation au 3e étage. « L’eau s’infiltre par l’extérieur » dit-il. « J’ai aussitôt envoyé un courrier à Habellis » précise-t-il.

A 2e étage, Sylviane est locataire depuis octobre dernier. « Je n’arrête pas de râler ». Sur son balcon, la jardinière du 3e menace de tomber, elle a préféré enlever un volet avant qu’il ne s’envole, « et le chauffage, ce n’est pas terrible ». Sans compter la porte d’entrée, d’avril 2018 à février 2019, le badge magnétique ne fonctionnait plus. « Tout le monde pouvait entrer et sortir. Elle est où la sécurité ? » reprend Audrey.

« Vous comprenez pourquoi la commune a fait l’acquisition de la résidence pour personnes âgées Jean Rostand (située juste à côté) qui dépendait de Villéo (à l’époque), souligne Hervé Mazurek. Tout est dit.

Jean Bernard

3 commentaires

  1. Ne payé plus vos loyer a ce bailleur. Faites un dépôt de garantie de vos loyer chez un huissier et faites constatez tous les degats engendrés par cette degradation.
    Cela devrait booster les réparations, de plus ,vous faites appliquer votre droit en tant que loueur.

  2. oui la commune a acheté, mais c’est le contribuable qui paie et qui va payer , donc plus facile avec l’argent des autres!!

  3. Il as fallu que j attende 1an et demi une commission pour un mur de salle fendu moisi champignon et toute les bestioles qui rentrait s en comptait que j ai encore appeler hier car mon mur de cuisine noirci et la réponse qu on m a donner c est et bien il faut nettoyer vos conduit d aération la bonne blague
    Il ont réparer deux fois mon mur de salle en 6 ans et l infiltration ne sais jamais arreter donc la 2 fois y a 2 semaine et sa recommence il faut arrêter de cacher la misère et pour info des logement sociaux a 700 euro je voit pas se qu il y a de sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *