Blanzy – Le lieutenant Philippe Seurre assure le commandement de la caserne baptisée « André Quincy »

Alors que la Sainte Barbe, la fête des pompiers, se profile à l’horizon, le 4 décembre très précisément, une importante manifestation s’est déroulée vendredi soir à la caserne de Blanzy. Un double événement avec la passation de commandement entre le lieutenant Adrien Adan et l’adjudant-chef Philippe Seurre qui, en la circonstance a été élevé au grade de lieutenant et, dans un moment de grande émotion, la caserne blanzynoise a été baptisée centre « André Quincy », du nom de l’ancien maire qui a marqué de empreinte, le coeur des 6000 habitants de la commune.

Comment pouvait-il en être autrement, « Si monsieur le maire, Hervé Mazurek, ne me l’avait pas demandé, je l’aurais fait moi-même » déclare André Accary, président du conseil départemental et président du conseil d’administration du SDIS 71 en présence de l’épouse de cette figure marquante.

Baptiser la caserne de Blanzy « André Quincy » est un honneur pour la famille de celui qui fut notamment vice-président du service départemental d’incendie et de secours de Saône-et-Loire entre 2004 et 2008. Cette symbolique n’a échappé à personne, surtout pas à Hervé Mazurek  et encore moins à André Accary qui a profité de cet événement pour prendre l’engagement que « le centre de secours de Blanzy restera. Il est indispensable ». Le temps d’une hypothétique fermeture semble désormais bien loin. « Je suis très attaché au maillage du département et à tous les centres » ajoute-t-il.

Rattaché à la compagnie de Montceau-les-Mines, le CI de Blanzy avec ses 18 pompiers volontaires a réalisé 301 sorties de secours en 2020 et 281, à ce jour, en 2021.

Le lieutenant Philippe Seurre, un pompier d’expérience

Le baptême de la caserne a coïncidé avec la passation de commandement. Après quatre années à Blanzy, le lieutenant Adrien Adan, décoré de la médaille d’honneur des sapeurs-pompiers pour 10 années de service, va se consacrer entièrement à la prévention, lui le Creusotin qui est passé par l’unité opérationnelle des sapeurs-pompiers de Paris de 2009 à 2018.

Son successeur, ici dans la commune, tout le monde le connaît, il a d’ailleurs commencé sa carrière chez les pompiers comme volontaire à Blanzy en 1988 avant d’assurer le poste d’adjoint depuis le 1er août 2005. La maison « André Quincy » lui va comme son nouveau képi et l’insigne de lieutenant. « C’est une lourde tâche que de conduire, guider des hommes et des femmes mais vous avez l’expérience » lui lance le colonel Frédéric Pignaud, directeur départemental et chef de corps départemental des sapeurs-pompiers.

Ce vendredi 26 novembre 2021 marqué par ce double événement à Blanzy, l’a été aussi par l’arrivée de la nouvelle loi Matras que n’ont pas manqué de signaler Raphaël Gauvain, député et Marc Makhlouf, sous-préfet d’Autun. Une loi qui consolide le modèle de sécurité civile et valorise le volontariat des sapeurs-pompiers et des professionnels. Elle va même permettre de « mettre en place une réserve citoyenne et d’expérimenté un numéro unique d’appel d’urgence » mentionne le sous-préfet.

Vendredi soir, toute l’attention se portait sur Blanzy et le centre « André Quincy ».

Jean Bernard

 

6 commentaires

  1. Je me demande à quoi sert encore cette caserne avec le centre de secours de professionnels à quelques kilomètres…..A faire planer encore et toujours l’ombre de Mr Quincy?
    Combien coûte-elle au contribuable blanzynois?
    Peut être que le nouveau lieutenant pourrait nous éclairer ?

  2. Guy Christophe MOREL

    André Quincy était un homme qui faisait beaucoup pour les autres, en toute discrétion, et avec efficacité. il s’agit d’un hommage grandement mérité et un exemple à suivre. Une rue à son nom sur Montceau serait également une belle reconnaissance

  3. 301 interventions en 365 jours de l’année ! Et sûrement que pendant ce temps-là on se tourne les pouces au Centre de secours à quelques km !
    Mais on peut apprendre à lire à tout âge .

  4. la caserne aurait du s appeler capitaine lucien batrosse pompier pendant 42 ans monsieur quincy na jamais ete pompier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *