•  

Blanzy – Le centre technique, l’une des priorités de la municipalité

Hausse des recettes, baisse des dépenses et voilà comment la ville de Blanzy se retrouve avec un joli bas de laine. C’est la bonne nouvelle qui ressort du dernier conseil municipal de Blanzy avec, à l’ordre du jour, le débat d’orientation budgétaire.

Autre bonne nouvelle pour les Blanzynois, les taxes foncières ne vont pas augmenter. Un clin d’oeil après le conseil communautaire et le vote d’un nouvel impôt.

Dans un premier temps, Hervé Mazurek, le maire, pose la question : quelle part de l’excédent de fonctionnement  faudrait-il virer à l’investissement et, ensuite, quelles dépenses supplémentaires engager ?

Pour faire simple, la ville a pas loin de 1.7 M € en plus dans les caisses. Evidemment, les idées pour les dépenser ne manquent pas chez les conseillers municipaux. Mais, en bon père de famille, il faut savoir se montrer raisonnable surtout en cette période très instable.

« Nous allons virer 680 000 € en investissement et mettre de côté 1 M € »  indique le maire. « Cela nous permet d’être sereins ».

Dans les dépenses, certaines sont déjà engagées comme la rénovation du gymnase Jean Zay mais des travaux complémentaires notamment aux abords du stade vont être nécessaires (100 000 €) comme l’achat d’un nouveau camion pour le service des espaces verts. Ce sont également 40 000 € en équipement informatique dans les écoles. « Déjà avoir le wifi puis les tablettes parce que sans wifi à quoi bon avoir des tablettes » fait remarquer Hervé Mazurek.

Mais de toutes dépenses prévues en 2021, le centre technique municipal tient la corde à l’endroit même de la Coopérative Agricole. « C’est de l’ordre de 150 000 € et encore autant en 2022 » précise-t-il.

Et pas loin du centre technique, on trouve l’église qui a besoin de travaux importants. « C’est encore 150 000 € pour 2021 ».

Hervé Mazurek avait prévenu les Blanzynois au moment de sa candidature aux dernières élections municipales, « on ne peut pas vendre du rêve » avec l’entretien du patrimoine. A moins que les aménagements aux Mirauds et son plan d’eau ne viennent égayer le paysage.

Ces deux années, 2021 et 2022, la ville de Blanzy va investir fortement, « après, nous mettrons la pédale douce » annonce le maire. Le temps de reprendre son souffle.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *