Blanzy – Hervé Mazurek :  » Fiers de ce que nous sommes et de ce que nous faisons »

Blanzy connaîtra son deuxième festival en juillet après le succès du premier en 2021.

Les voeux du maire de Blanzy.

Pour la deuxième année consécutive, c’est de manière virtuelle que je vous présente les vœux pour 2022, par ce simple texte. Nous avons repoussé la date à la fin janvier mais force est de reconnaitre que nous ne pourrons pas célébrer la nouvelle année dans de bonnes conditions. Et, une cérémonie des vœux sans moment convivial n’a pas de raison d’être… Même si je sais bien que le vrai plaisir est d’écouter le maire …. Mais peut-être me fourvoie – je quelque peu…
Voila donc 2 ans que nous n’avons pas eu le plaisir de nous retrouver en début d’année, j’avoue que je n’avais ni imaginé, ni pensé à l’époque que nous serions autant affectés par cette pandémie … Et je ne peux qu’avoir une pensée émue et sincère pour toutes celles et ceux qui ont été touchés dans leur chair ou ont perdu un proche à cause de ce satané virus.
Depuis 2 ans notre fonctionnement communal est impacté au quotidien, avec une obligation constante de respecter de nouvelles contraintes. Je tenais à remercier fortement l’ensemble du personnel municipal qui a fait preuve d’un véritable engagement au service de la collectivité, en respectant les règles sanitaires en vigueur, en s’adaptant à chaque instant pour assurer la même qualité de service aux habitants.
J’insiste fortement, mais un grand merci pour leur engagement personnel, leur conscience professionnelle et leur sens du service public.
Merci également aux associations pour leur sens des responsabilités, elles ont su reprendre leurs activités à minima pour certaines, de manière plus conséquente pour d’autres mais toujours en appliquant les règles sanitaires, et, en se montrant compréhensives sur l’application des consignes municipales.
Depuis 2 ans, la préservation de la santé du plus grand nombre a été notre ligne directrice, nos actions ont toujours été guidées par cela, gérer au mieux à notre niveau la crise sanitaire, en gardant à l’esprit le rôle essentiel, primordial jouer par tous les personnels de santé depuis le début de l’année 2020, sans eux, la crise aurait eu un impact encore plus important .
Dès mars 2020, nous avons été en gestion de crise. Pour cela, nous avons mis en place un plan d’actions afin d’assurer la continuité de tous les services à la personne proposés par la commune : accueil des enfants au multi-accueil ou à la crèche familiale, accompagnement des personnes vulnérables via le CCAS ou le centre social, maintien des services culturels…
Une attention particulière a été apportée aux écoles avec un grand nombre de mesures :
– Fourniture pour chaque élève à partir du CP de 2 masques par jour, à partir d’octobre 2020.
– Accueil multi sites pour la garderie périscolaire.
– Restauration scolaire sur 2 sites pour éviter les brassages inter écoles.
– Nettoyage, aération, vidage des poubelles et désinfection des surfaces de contacts (tables, poignées de portes) dans les écoles sur la pause méridienne.
– Nous investirons très prochainement dans l’achat de détecteurs de C02.
Nous avons aussi porté une vigilance particulière à nos séniors de la Résidence J ROSTAND dans une double logique d’assurer la sécurité sanitaire des résidents mais aussi de maintenir le lien social avec chacun d’eux.
Ceci évidemment n’est pas sans entraîner des coûts supplémentaires en ce qui concerne les frais de fonctionnement, même si nous avons bénéficié d’aides de l’Etat.
Ce fonctionnement au quotidien n’a pas empêché de réaliser des projets structurants pour notre commune :
– Rénovation complète du complexe sportif Jean ZAY, depuis le 10 janvier, les utilisateurs ont pu découvrir une structure mieux isolée, plus esthétique et répondant aux normes d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite.
– Démolition, avec l’aide de l’établissement public foncier de Bourgogne Franche Comté, du bâtiment situé à l’angle des rues J Lambert et F Clerc.
– Plan informatique dans les écoles avec équipement de tablettes ou d’ordinateurs portables pour les élèves d’élémentaires.
– Différents travaux dans les écoles
Outre ces dossiers structurants, d’autres actions ont été menées à bien, et ont permis de donner une image dynamique de Blanzy :
– La foire avec une trentaine d’exposants.
– Le festival Blanzy en Juillet.
Pour chacun de ces événements, ce sont plus de 1500 personnes qui sont venues.
Le renouvellement de l’opération chèques – cadeaux de fin d’année a permis de vendre 2400 chèques, ainsi 48000 euros seront dépensés directement dans les commerces blanzynois.
Ces projets ont été rendus possibles, car la ville a été instigatrice, force de proposition par le biais des élus et par le travail des services municipaux. Ce travail en amont, de fond, sérieux et structuré nous permet de bénéficier de subventions de l’Etat, de la Région, du Département et de la CUCM.
Loin de moi l’idée de dire que nous sommes les meilleurs, mais c’est vrai que ça fait plaisir de voir que d’autres communes aux alentours s’inspirent de Blanzy sur certains dossiers comme par exemple la rénovation totale de l’éclairage public, effective chez nous depuis plus de 2 ans.
Il nous reste beaucoup de travail encore, et nous n’avons obtenu, malgré des efforts au quotidien, aucune avancée sur l’offre de soins de proximité. Evidemment d’autres sujets n’ont pas connu la réussite que nous souhaitons, même si tous les jours nous sommes animés par l’intention de faire « au mieux, pour le mieux », de tous les habitants.
Pour 2022, en souhaitant, que la gestion de la crise sanitaire soit moins prégnante, moins contraignante, d’autres projets nous occuperont avec la volonté d’avancées concrètes et visibles :
– L’installation des services techniques municipaux dans les locaux de l’ancienne coopérative agricole réhabilitée.
– La poursuite de l’étude de mise en valeur du centre bourg avec le concours de la CUCM.
– Une réflexion sur le devenir des haras municipaux pour leur donner une place centrale dans la vie culturelle de la commune.
– La rénovation de la maison de quartier des Rompois avec l’aide de la CAF de Saône et Loire.
– La préparation aux travaux de la nouvelle phase de mise à 2 fois 2 voies de la RCEA qui, on le sait tous, impactera fortement le quotidien des habitants pendant 2 ans.
– La poursuite de l’aménagement de l’espace nature des Mirauds.
– La phase 1 des travaux de l’église avec la désignation en début d’année du maître d’œuvre.
– Dans la suite des travaux du gymnase Jean ZAY, des travaux d’importance seront à réaliser dans le gymnase de l’école Lucie Aubrac.
– En lien avec le projet d’établissement de la Résidence J Rostand, un questionnaire sera distribué aux habitants de plus de 65 ans de la commune, pour avoir leur opinion sur la mise en place d’un espace Sénior. Ceci est en corrélation avec la rénovation de la Résidence.
De nombreux moments de convivialité sont également prévus en 2022, grâce notamment au partenariat engagé par la commune avec les associations locales. On peut notamment s’attendre à un beau premier week-end de juillet avec la seconde édition du festival d’été, sans oublier « Blanzy en mars en famille » qui saura une nouvelle fois ravir un large public.
Dès que possible, l’équipe municipale reprendra les réunions de proximité, réunions qui n’ont jamais cessé, malgré la crise sanitaire. Nous étudions la possibilité de faire également des réunions thématiques, sur des sujets de société concernant les habitants de la commune.
2022 sera aussi une année importante d’un point de vue démocratique, puisque se dérouleront les élections présidentielles et législatives. Dans un monde en plein tourment, il est à souhaiter que cette campagne à venir se déroule dans un climat serein et dans le respect des valeurs républicaines, pour que chacun puisse se décider en son âme et conscience, selon ses convictions.
Quant à moi, avec l’équipe qui m’entoure, je continuerai à œuvrer au plus près des Blanzynoises et des Blanzynois, dans un climat que j’espère apaisé, avec le même esprit d’ouverture, la même disponibilité, avec pragmatisme et sans aucun dogmatisme. Je n’oublie pas que seulement 25 % des électeurs nous ont accordés leur confiance en 2020, à nous d’être exemplaires dans notre façon de faire pour mériter la confiance et le respect de tous les habitants.
Je revendique par avance le droit à l’erreur, car des erreurs nous en commettrons sûrement, nous ne réussirons pas tout, mais nous réussirons de belles choses pour notre commune et ses habitants. Et quoi qu’il en soit, ces erreurs nous aideront à avancer.
Je souhaite pour tous une année 2022, qui éloigne les ondes négatives, une année 2022 sans souci de santé, une année 2022 où revienne la sérénité et où nous puissions passer de bons et beaux moments de convivialité avec nos proches.
Une année 2022, où nous aurons un regard positif sur le monde qui nous entoure, où nous ferons preuve de bienveillance les uns envers les autres, où nous serons fiers de ce que nous sommes et de ce que nous faisons, et ce n’est pas de la naïveté.
Je conclurai mon propos en citant l’Abbé PIERRE :
« Le mal, ce qui cloche est beaucoup plus médiatique que le bien. Cela se comprend et pose un véritable problème de société : à force d’entendre parler de ce qui ne va pas, on finit par oublier que partout les forces du bien sont à l’œuvre. Or, ces manifestations de la bonté humaine ont besoin, elles aussi, d’être médiatisées : elles auraient une force d’entraînement considérable, car l’exemple est contagieux. »

BONNE ANNEE A TOUTES ET TOUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.