Blanzy – Gilbert collectionne les objets publicitaires Michelin, une vraie mine d’or

Il n’a jamais mis les pieds chez Michelin mais depuis quinze ans, son regard est attiré par le jaune et le bleu. Au moindre objet publicitaire du Bibendum, ses yeux s’écarquillent. Chez lui, dans une pièce attenante à son habitation à Blanzy, on en prend plein les mirettes. Même Ali Baba et sa caverne ne peuvent rivaliser.

« Ici, il n’y a que du Michelin » révèle Gilbert, alerte retraité. Deux yeux ne suffisent pas pour satisfaire notre curiosité. Il estime posséder environ 1700 objets publicitaires Michelin. Incroyable comme à Clermont-Ferrand l’imagination a été débordante pour mettre à l’honneur le manufacturier auvergnat et ce depuis la fin du 19e siècle.

Au beau milieu de sa collection, trône le modèle le plus ancien, un Bibendum articulé avec deux ficelles. Il est l’oeuvre de Marius O’Galop, Rossillon de son vrai nom, « le Picasso de chez Michelin » ose affirmer Gilbert. Un artiste déluré et très branché pour son époque.

Gilbert est un collectionneur dans l’âme. Il est passé notamment par les fer à repasser avant de tomber nez à nez avec un Bibendum _ de petite taille _dans un vide grenier à Clermont-Ferrand, ville qu’il a habité pendant huit ans. « Je l’ai acheté 15 €, en fin de compte il en vaut 150 € » raconte-t-il. Ainsi est née sa passion pour les objets publicitaires Michelin.

Un Bibendum en bronze,

une mascotte pour radiateur de voiture 

Ainsi, au fil de ses découvertes, de ses recherches, Gilbert fait des trouvailles invraisemblables qui datent de la dernière guerre. Il a déniché des poêles à sciure, « Michelin en a produit 30 000 exemplaires _ il en a deux » précise-t-il. Le manufacturier a aussi fait dans les paires de galoches (132 000) ou encore des voitures pour enfants (23 000). Mais ce dont il est le plus fier, entre autres, c’est cette remorque. Elle a servi aux ouvrier de Michelin.

Il a néanmoins un gros penchant pour un Bibendum en bronze. « Cette mascotte se visait sur le radiateur d’une voiture, elle date de 1902/1903 » dit-il avec cette fierté d’en posséder un exemplaire. Elle vaut son pesant de bronze.

Sur ses étagères, on trouve également le célèbre Guide Michelin. Le plus ancien date de 1914. Il aimerait bien posséder le tout premier de 1900. « En juillet dernier, il s’en est vendu un à 30 000 € ». Pas dans ses moyens.

Une telle collection à Blanzy où le Bibendum fête cette semaine ses 50 ans d’existence sur le territoire, c’est la cerise sur le gâteau d’anniversaire. On ne s’en lasse pas à la regarder. « C’est ma passion, je suis un gamin ».

D’ailleurs, un jour, elle reviendra à son petit-fils Raphaël. « Ce sera pour toi quand tu seras grand » lui a t-il promis. Quelques mois plus tard, Raphaël regarde son grand-père et lâche : « Tu as vu comme j’ai grandi ! » Il ne perd pas le nord.

Jean Bernard

Gilbert propose aux particuliers de visiter sa collection. Elle mérite le détour. Vous pouvez l’appeler au 06 89 43 35 13.

3 commentaires

  1. le numéro de téléphone est le 06 89 43 35 13

  2. Bonsoir,
    Permettrez-moi de vous déranger : je viens de découvrir votre site et me permets de venir vous poser une question !
    Je me suis rendu acquéreur d’un tire bouchon Michelin peint en blanc avec une date au dos : 1915, présentant la tête de Bib et derrière, un décapsuleur… Le corps est constitué d’un tube masquant la vrille du TB (je tiens des photos à votre disposition)
    Ma question sera simple : connaissez-vous ce modèle ? Est-ce une copie récente ?
    D’avance je vous remercie de m’excuser de vous avoir dérangé.
    Bien cordialement

  3. Bonjour,
    Je me permets de vous déranger car je pense que vous pouvez connaître l’objet que je possède. Ce sont 2 bibendums qui portent un pneu et qui sont tirés par une ficelle. Les pieds fonctionnent, les bonshommes mesurent 5cm et la longueur est environ 8cm.
    Merci d’avance,
    Cordialement.
    Mme LEHMANN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.