Blanzy – Beaucoup d’euros publics mais des résultats…

Ce mardi 31 juillet à Blanzy : point presse sur les travaux de la ville de Blanzy.

La ville de Blanzy déroule tranquillement son plan pluriannuel d’investissements (PPI).

Comme beaucoup de communes du Bassin minier Blanzy possède un patrimoine bâti important mais ancien nécessitant beaucoup de travaux de maintenance et de rénovation et en contrepartie un budget pas extensible.

Trois axes forment l’ossature du budget d’investissement 2018 :

  • accessibilité

  • économies d’énergies, étanchéité

  • offre de soins

Le maire explique qu’il s’agit non de saupoudrer les crédits, mais d’aller à fond par étapes dans chaque bâtiment inscrit au PPI.

Le plan accessibilité des bâtiments publics continue de se mettre en place. (170K€). Une grande partie des bâtiments des années 80 comporte des toits terrasse dont l’étanchéité pose problème au bout de tant d’années, (COSEC Jean Zay, Lucie Aubrac, multi accueil, etc.). Il s’agit à la fois des terrasses mais aussi de la réfection des Sky dômes. Là aussi la ville consacre plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Et puis il y a le changement des huisseries, le volet économie d’énergie, le changement de chaudières, etc. Encore des dizaines de milliers d’€.

Puis la réfection de classe, de salles des profs, de l’espace jeunesse, de la salle Malraux à l’EVA.

La ville ne dispose pas de services techniques pléthoriques, pourtant il a beaucoup de travaux faits en régie malgré que le plus important des dépenses s’effectue par des entreprises locales.

Un des gros volets dans le cadre du social et de l’offre de soins c’est le centre de santé départemental à la Résidence Jean Rostand.

Deux locaux médicaux, peut-être un troisième. 100K€ de travaux et 80% de subventions sur le HT (Europe et région), le maximum prévu par la loi.

Hervé Mazurek est à fond pour le plan départemental. « c’est le meilleur pour nos communes au vu de la désertification médicale). De toute façon ça ne peut qu’être le meilleur, il n’y en a pas d’autre ».

En septembre un nouveau point avec des surprises d’investissement, dixit le Maire.

Blanzy, moins de 10 000 habitants, les problèmes d’une ville moyenne.

Gilles DESNOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *