La mutualisation : dépenser mieux en collectant moins

Juste en passant, une réflexion du maire de Blanzy sur la mutualisation des équipements et des matériels lors du point presse sur les travaux.

Depuis longtemps Hervé Mazurek se fait le défenseur d’une mutualisation des moyens, équipements et matériel. Et c’est vrai qu’avec la ville de Montceau cela fonctionne fort bien entre services.

Parfois il y a des difficultés avec les plannings d’occupation des salles et des locaux dédiés, mais tant les services que les élus s’accordent à dire que la mutualisation, même si elle n’est pas encore institutionnelle se passe bien entre les deux communes, sans qu’il y ait forcément des questions pécuniaires et autres à la clef.

Pour Hervé Mazurek il s’agit là d’une logique simple, efficace et réaliste. Comment utiliser au mieux les deniers publics sans créer de la redondance dans les dépenses inutiles. Comment optimiser l’utilisation des matériels.

Eu égard aux travaux au complexe Jean Bouveri, les athlètes Montcelliens viennent s’entraîner à Blanzy, le foot aussi parfois. « c’est normal et naturel et la réciprocité existe !)

Juste un problème de créneau pour des boulistes blanzynois à régler au boulodrome de Montceau, mais rien de dramatique.

Rappelons que dans le cadre des collectivités territoriales la mutualisation des services ou des équipements se fait au sein d’une communauté urbaine, d’une communauté d’agglomération ou d’une communauté de communes et même au sein d’ententes communales de fait, avec ou non des conventions bi ou plurilatérales.

Selon la formule consacrée c’est dépenser mieux en collectant moins pour le plus grand nombre.

A suivre…

Gilles DESNOIX

Un commentaire

  1. Un seul obstacle à la mutualisation entre communes d’un même bassin: la politique politicienne….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *