•  

Alliance Dojo 71 – Céline Piejak se dirige vers le record absolu

LA  PRESIDENTE SORTANTE, EN ROUTE POUR UN 4ème MANDAT.

L’Alliance Dojo 71 regroupe dix sections et tapis de proximité répartis sur une bonne partie du centre du département, + de 400 licenciés de moyenne sur les 8 dernières années, une stabilité due grandement également à la stabilité des dirigeants de l’AD 71 et notamment sa Présidente en place depuis juin 2009 et le Directeur Technique employé par le club depuis 2006.

Lors de son Assemblée Générale du 11 octobre, qui aurait dû avoir lieu au mois de juin dernier, Céline PIEJAK, Présidente sortante a été réélue au poste pour les 4 prochaines années, ce qui pousse la fin de mandature pour les JO de 2024 à Paris.

Céline, avec déjà plus de 11 ans de Présidence est celle qui est resté le plus longtemps à ce poste depuis la création de l’Alliance Dojo 71, et détiendra en 2024 le record absolu.

PORTRAIT

Céline PIEJAK, n’est pas une inconnue dans le monde du judo et de l’Alliance Dojo 71, puisque ce club est son club de toujours, elle a commencé le Judo en 1988 sous la houlette de Maître Zemzemi, ceinture noire 6ème dan en 1991.

En 1988, l’AD 71, n’existait pas encore (créée en 1989), la licence était sous le nom du Judo Club Montcellien.

Après avoir gravi les grades de manière normale, Céline obtient la ceinture 1er dan en 1999 avant d’obtenir le 2ème dan en 2002.

Quelques résultats en compétitions avec notamment un titre de championne de France FSCF et des participations aux championnats de France des Entreprises à plusieurs reprises, Céline s’oriente sur l’arbitrage et devient arbitre régional en 2001.

En parallèle et sur demande de M Henri Scaparone, Président de la section de Montchanin à l’époque, Céline intègre le Conseil d’Administration de la section en 2000 puis celui de l’AD 71 en 2006 en tant que trésorière puis la Présidence en 2009.

Céline, sur proposition de Maître Zemzemi, dépose sa candidature au conseil d’administration du comité départemental de Judo, elle est élue 2 mandats d’affilés de 2000 à 2008, après une pose dû notamment à la naissance du 3ème enfant en 2008, revient au conseil du département de 2016 à 2020. Afin de se concentrer sur le club, Céline n’a pas souhaité se représenter à nouveau pour cette olympiade.

Afin de la récompenser pour son investissement bénévole, Céline a reçu la médaille du CDOS 71 et une lettre de félicitation de la FFJDA.

RENCONTRE

 

Comment vous êtes-vous retrouver à la Présidence DE L’ALLIANCE DOJO 71 ?

Un début difficile, en effet, après le départ de M et Mme Zemzemi en juin 2008 pour une retraite bien méritée, notre Président de l’époque de par ses obligations professionnelles a eu de grosses difficultés à gérer le club, sa vie personnelle et professionnelle.

Il a donc démissionné en juin 2009 après une saison intermittente, là j’ai souhaité reprendre la Présidence afin de relancer le club. En début de saison suivante (2009-2010), la section de Blanzy nous annonce son souhait de se retirer de l’AD 71 en juin 2010. Mon mandat commençait bien entre les soucis financier auxquels l’Alliance devait faire face et le départ de la section de Blanzy, de grosses difficultés nous attendaient.

Cela fait 11 ans de Présidence, quel bilan en tirez-vous ?

Un bilan plutôt très positif, puisque malgré ce démarrage très compliqué, nous avons su relever la tête et redresser la barre dans tous les domaines et je tiens à remercier Gaby qui a fait un travail extraordinaire sans jamais compter ses heures ni rien réclamer en retour, il l’a fait pour le bien du club et continue à le faire.

Depuis 10 ans, nous avons stabilisé le nombre de licenciés à + de 400 de moyenne avec un objectif de 500 licenciés à court terme.

Nous avons créé des sections et tapis de proximités afin de couvrir le territoire sur lequel nous intervenons pour atteindre 10 lieux de pratiques au plus proches de la population.

D’autres créations avec notamment un minibus en 2016 renouvelé en 2020, des anniversaires (20 ans, 25 ans, 30 ans) avec des invités de marque telles Lucie Decosse et Cécile Nowak, toutes 2 « Championne Olympique », des tournois (M ZEMZEMI et F BONSEMBIANTE), le Gala du club a également été revu et revisité sans oublier des actions qui permettent de rentrer de la trésorerie (loto, vide greniers, …).

Au niveau communication, la création d’un facebook et d’un nouveau site.

Nous avons, avec mon équipe, recréé une trésorerie saine puisque nous sommes à l’équilibre voir même un peu en bénéfice en 2019 tout cela avec 2 emplois à temps plein, l’équation n’était pas simple à résoudre, mais nous y sommes arrivés et nous allons continuer.

Surtout nous avons pérennisé l’emploi créé en 2006 (même si rien n’est acquis) et nous avons même créé un 2ème emploi à temps plein en 2017, qu’il nous reste à consolider.

Quelles ont été vos principales difficultés ?

La 1ère , être la femme du Directeur Technique, puisque Gaby employé par le club depuis 2006 est mon mari depuis 2001, certains dirigeants de l’époque ne voyait pas ça d’un bon œil au risque même de voir disparaître l’AD 71.

La 2ème a été de fédérer les  dirigeants à un projet commun pour le bien du club et des judokas.

La 3ème , mettre en place un système financier qui réponde à la baisse notamment de la subvention emploi obtenu en 2006 et pour 5 ans.

La 4ème, mettre en place une structure et une manière de fonctionner répondant aux attentes et à l’évolution des mentalités de tous (dirigeants, judokas, enseignants,…) aussi bien financier que matériel ou humain.

Quelles sont vos ambitions ?

L’Alliance Dojo 71 existe depuis plus de 30 ans maintenant, que ce soit moi ou les dirigeants, nous ne sommes que de passage dans la vie du club. Je souhaite pérenniser le club et que celui-ci dure encore bien longtemps après nous.

L’Alliance Dojo 71 a toujours été une place forte au sein du comité départemental et de la ligue de par son nombre de licenciés, mais également au niveau des résultats, de la formation des arbitres commissaires sportifs et enseignants et elle doit le rester.

C’est pour cela que nous avons embauché un nouveau salarié en 2017, celui-ci devra prendre la relève de Gaby au poste de Directeur Technique du club d’ici une bonne dizaine d’années, nous comptons sur Maxime, qui doit encore se former pour la suite. Nous ne nous interdisons pas de recruter à l’avenir un nouveau professeur si le développement le permet, il n’y a pas de limites aux ambitions, il faudra bien quelqu’un pour seconder Maxime.

Quels sont vos objectifs ?

A court terme et ce dès la rentrée prochaine, relancer notre marche en avant ralentie ces derniers mois du fait de la pandémie qui sévit en France même si cette rentrée n’est pas si catastrophique que nous aurions pu le redouter.

A moyen et long termes : Pérennisation du poste de Maxime, Développement du nombre de licenciés, Développement des outils informatiques, Créer un secrétariat « professionnel », Création du Cercle des ceintures noires de l’AD 71, Projet Japon prévu en 2021 repoussé en 2022 et pourquoi pas l’embauche d’un nouveau professeur.

Un petit mot pour la fin ?

Notre club est atypique de par son organisation et sa structure, mais la mutualisation est peut-être à ce jour le seul moyen de s’en sortir et de se développer, d’ailleurs, notre modèle est souvent pris en exemple par les diverses municipalités.

Aussi, je compte sur l’apport des différents conseils d’administrations des sections pour être force de proposition à l’AD 71 parce que dans un club on ne peut pas avancer seul, tous les acteurs sont importants du parent, au judoka en passant par les dirigeants et bénévoles sans oublier bien entendu nos enseignants qu’ils soient salariés ou bénévoles.

Je n’oublierais pas d’associer également toutes les communes dans lesquelles nous intervenons sans qui il serait difficile de maintenir le club.

Je tiens à remercier également tous les dirigeants qui se sont succédé durant ces 11 années et qui ont œuvré à mes côtés afin de relever l’Alliance Dojo 71, Une petite pensée particulière pour Michel S, qui a fait un gros travail avec Gaby pour la mutualisation financière des sections en 2018 et l’organisation salariale du club.

A ce jour, tout est en place, la structure, l’organisation générale, les enseignants (2 diplômés d’Etat et 6 enseignants bénévoles), plus qu’à se retrousser les manches dès la rentrée prochaine afin de relancer le JUDO après ces derniers mois difficiles.

Si vous souhaitez nous rejoindre, il n’est pas trop tard, tous les renseignements sont sur http://alliancedojo71.fr ou bien par mail à contact@alliancedojo71.fr ou par téléphone 06.12.84.00.85

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *