Affaire Jamal – Une décision mi-novembre, pas avant

Le mardi 9 octobre dernier, une délégation des amis de Jamal, ce Montcellien mort dans la nuit du 6 au 7 octobre derniers dans la cour d’une habitation à Saint-Vallier, a eu au téléphone le procureur de Chalon dans le bureau du commandant Berthelon au commissariat de police. Car dans le quartier du Plessis à Montceau d’où était originaire la victime, on ne comprenait pas que l’auteur présumé des coups _ il a été mis en examen pour homicide involontaire ayant entraîné la mort sans intention de la donner _ puisse avoir été libéré sous contrôle judiciaire. D’ailleurs, le parquet a immédiatement fait appel de cette décision.

Le procureur avait annoncé qu’il fallait attendre une quinzaine de jours avant de savoir si le présumé innocent resterait libre ou irait en détention provisoire. Dans la nuit du 9 octobre, des incendies se déclaraient dans Montceau dont celui du Trait d’Union.

Or, il faudra patienter jusqu’au 7 voire 14 novembre avant de connaître la décision de la chambre de l’accusation. Un peu plus long que prévu.

D’autre part, à la réunion de Montceau ma vie, ce mercredi au centre nautique, Marie-Claude Jarrot est revenue sur les événements qui ont émaillé la nuit du 9 au 10 octobre. Madame le maire indiquait que l’autopsie pratiqué sur Jamal a révélé qu’il « s’est étouffé de lui-même ».

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *