4 saisons en Charolais – Les critères du choix

Organiser des concerts, tel est l’objectif des 4 saisons en Charolais. A l’occasion de l’assemblée générale, la présidente Agnès Mentré en a profité pour expliquer comment « nous choisissons les concerts ».

La présidente n’est pas seule à décider ! Claude BAGNARD, pianiste et prof de musique en retraite, et Harold TOUILLY, pianiste et prof de musique en activité, sont nos conseillers artistiques. Avant tout, nous disposons d’une « RESERVE » de musiciens : amis, relations de membres du Comité et des contacts via internet (musiciens et managers qui nous connaissent par notre programmation et notre site).

1er critère : la qualité de la musique classique proposée : « une programmation musicale, artistique et culturelle d’envergure »

2ème critère : un concert adapté à l’église ou à la salle en hiver. 

3ème critère : proposer un éventail des instruments et des types de concert (chant, solo instrumental , duo, etc).

4ème critère : financier ! C’est malheureusement le nerf de la guerre. Une constatation au fil du temps : plus le concert est cher, plus « il rapporte »…  Et oui, le public n’aime pas l’inconnu ! En conséquence, nous essayons de proposer, dans l’année, un concert plus public pour équilibrer notre budget. Cette année, nous vous présenterons un bilan déficitaire car nous avons versé à l’association R E P le bénéfice de notre concert plus public à Perrecy.

Vous comprendrez donc l’importance des adhésions : en 2018, 120 adhérents pour un montant de 2 503 € (2017, 116 adh. Pour 2 667 €). Les adhésions et dons sont un soutien financier et moral indispensable. Je rappelle que l’Association a été reconnue d’intérêt général culturel, ce qui permet une défiscalisation de 66 %. Un grand merci à nos adhérents.

5ème critère : le choix des dates en fonction du calendrier des musiciens, des vacances scolaires, des manifestations musicales repérées….

Prochain concert  à l’église de Saint-Vallier, le 31 mars prochain, avec le grand trompettiste Romain LELEU et l’organiste Jean-Baptiste ROBIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *