•  

1er mai – Surtout ne pas la fermer pour Solidaires 71

 

Pour fêter les travailleurs, ce 1er mai 2020 revêt un caractère assez inédit puisque les rassemblements sont interdits du fait de l’état d’urgence sanitaire décrété en mars dernier. Même si c’était dans un tout autre contexte, il faut remonter à la période des guerres coloniales d’Indochine et d’Algérie durant les années 50 et 60 pour voir interdits les rassemblements du monde du travail lors d’un 1er mai…
Solidaires 71 tient, avant tout, à saluer les prouesses réalisées par tous les personnels de l’hôpital public dans un contexte de travail très dégradé à cause des politiques de restriction budgétaires. En effet, ce gouvernement dans la droite ligne des précédents s’est employé à poursuivre la même politique de démolition de l’hôpital public sans remettre en cause, notamment, la tarification à l’activité véritable instrument de saccage du service public de santé dans le pays.
L’Union syndicale Solidaires 71 salue également tous les personnels soignants des établissements de santé pour leur engagement dans des conditions déplorables et révoltantes : manque de masques, de blouses, de sur-blouses etc.

Les personnels soignants payent un lourd tribut à cause de l’impéritie des dirigeants actuels ! Ainsi, le Dr Eric Loupiac, médecin urgentiste, contaminé par le Sars-Cov2 dès le 16 mars dans l’exercice de son métier. Solidaires 71 déplore qu’à l’occasion de sa disparition, les technocrates encravatés et zélés de l’ARS de Bourgogne/Franche-Comté lors de la téléconférence du 24 avril entre le préfet et les organisations syndicales n’ont eu aucun mot en hommage à ce médecin intègre et engagé ; c’est dire leur « humanité »… Ces mêmes technocrates de l’ARS qui ferment services, maternités et hôpitaux et qui sont censés organiser la protection sanitaire de la population de Bourgogne-Franche/Comté !
L’hôpital public manque de tout : de matériel, de lits, de moyens, de revalorisations salariales ! A ce jour, aucune annonce gouvernementale ne laisse entrevoir un changement radical en matière de dépense publique de santé, de renforcement du réseau hospitalier et des moyens alloués aux acteurs et actrices de la santé et de la recherche. A quand le « grand plan pour les hôpitaux » annoncé avec emphase par le président ?
Concernant les conditions de travail il faut rappeler que c’est SUD/SOLIDAIRES qui est à l’origine de la décision du Tribunal de Nanterre concernant les entrepôts d’AMAZON.

Le non-respect des normes de sécurité du géant états-unien du commerce en ligne a été confirmé en appel par la cour de Versailles ! Nos vies valent plus que leurs profits.
Solidaires 71 informe qu’un N° vert -0 805 37 21 34- est à disposition de tous les salarié-e-s 7 jours/7 de 9H 19H pour toute question sur la santé, la sécurité, les protections au travail. Des syndicalistes répondent aux salarié-e-s.
L’Union syndicale Solidaires 71 relève que le gouvernement via le ministère de l’Intérieur, début mars, était davantage préoccupé à passer commande de 651 drones sans compter les caisses de gaz lacrymogènes plutôt que d’être efficace concernant la protection des soignants et de l’ensemble de la population !
La crise sanitaire serait-elle une aubaine pour limiter les libertés et tenter de museler toute manifestation à venir ?
Pour Solidaires 71 les revendications d’avant le 16 mars sont plus que jamais d’actualité avec notamment :
– l’abandon du projet de loi instaurant des retraites par points,
– l’abrogation de la loi sur l’assurance-chômage,
– l’augmentation des salaires notamment en direction des métiers dévalorisés mais essentiels (comme pour les personnels de la grande distribution),
– l’arrêt de la casse des services publics et plan d’envergure avec embauches de titulaires pour répondre aux besoins de la population,
– une réduction du temps de travail avec création d’emplois pérennes mettant fin au chômage de masse.
Pour Solidaires 71 l’intervention des salarié-e-s est cruciale afin de créer le rapport de force nécessaire aux progrès sociaux indispensables dont a besoin la population du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *