Déconfinement – La CFDT pose ses conditions et prône le dialogue

Déconfinons le dialogue social !

Les annonces gouvernementales du 28 avril sur la sortie du confinement redessinent le cadre général du travail dans les semaines à venir.

Pour la CFDT, un certain nombre de principes doivent être impérativement garantis dans les services publics :

  1. Limiter le nombre d’agents présents dans un même lieu. Qu’il s’agisse d’un espace de travail, de transport, de détente, de repas, de vestiaires ou de douches.

  2. Favoriser le maintien en confinement à domicile en développant le travail distancié, notamment pour les personnes présentant des risques sanitaires et pour ceux qui ont des enfants qui ne peuvent rester seuls.

  3. Respecter et faire respecter, chaque fois que c’est possible, une distanciation d’au moins 1 mètre entre deux personnes.

  4. Rendre obligatoire le port de masques dans l’espace public.

  5. Faciliter la désinfection et le nettoyage réguliers des mains, des matériels de travail et des points de contact.

  6. Se donner les moyens de détecter les personnes présentant des symptômes.

  7. Organiser dans les plus brefs délais l’identification et le confinement à domicile des personnes infectées. Identifier les personnes avec lesquelles elles ont pu être en contact afin de diligenter des examens médicaux.

Ces modalités doivent être adaptées à chaque type d’activité en associant les agents à leur définition et aux réaménagements qui s’avèrent nécessaires. Un certain nombre de référentiels par métier ou par secteur d’activité existent déjà :

http://www.inrs.fr/actualites/COVID-19-fiches-conseils-salaries-et-employeurs.html

Dans les collectivités, le dialogue social est trop souvent inexistant. Les critères d’attribution de primes et les congés imposés par ordonnance, sont laissés à la seule discrétion des élus locaux ! Il y a un vrai risque d’inéquité de traitement et des tensions sont en train de naître.

La CFDT demande aux employeurs et acteurs locaux de dialoguer avec les représentants du personnel pour organiser une reprise qui assure la sécurité sanitaire des agents et des publics. Dans cette démarche, la médecine du travail doit être un acteur primordial.

Durant cette période complexe de crise sanitaire, l’ensemble de la CFDT s’est déjà mobilisée pour aider les travailleurs. Chacun, à sa mesure et en fonction de ses mandats, a accompagné les adhérents et partagé son savoir-faire avec les autres. La CFDT est toujours aux côtés des salariés dans cette période où la négociation doit s’imposer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *