Usine Aillot – Le son terrifiant de Terreur Twist, ça Queen !

Tous les goûts sont dans la nature et surtout à l’usine Aillot. Là-bas, on aime jouer avec le feu et proposer au public ce que d’autres n’auraient même pas imaginer dans un cauchemar.

Il faut parfois avoir les pieds solidement accrochés au sol et les oreilles bien débouchées.

La dernière fois à l’usine Aillot mais en plein air et ça change tout ou rien, Nicolas Bacchus a réussi à faire pénétrer sa langue de poète de la langue française par tous les orifices capables de l’entendre.

Samedi, sous le chapiteau de ferraille, l’usine Aillot a pris encore des tours de manivelle en pleine poire avec le trio de surf music « Terreur Twist ». Une musique qui colle aux dents et vous arrache la gueule. « Nous ne sommes pas habitués à entendre ce son mais j’ai beaucoup aimé. C’est subtile, décalé et costaud. Sur scène, ils ont une pêche d’enfer », témoigne une femme sous le charme visiblement envoûtée pat le chaînon manquant Manpower.

« Terreur Twist » a rappelé pour beaucoup les Shadows et le titre Apache qui a bouleversé la musique pop en 1960.

On retiendra aussi l’hommage à la Reine d’Angleterre avec la reprise de Good Save the Queen des Sex Pistols. Les murs de l’usine en tremblent encore.

J.B.

 

 

Un commentaire :

  1. on tremble déjà assez comme ça mais bravo à ce groupe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.