Nouveau directeur du GHT – Philippe Collange-Campagna remplace Christine Ungerer

Les jours sont comptés pour Christine Ungerer; directrice du Groupement Hospitalier de Territoire Saône-et-Loire Bresse-Morvan, puisque le nom de son successeur est désormais connu. Il s’agit de Philippe Collange-Campagna, actuellement directeur du Centre Hospitalier Spécialisé de Sevrey, de l’EHPAD départemental du Creusot et de l’EHPAD de Montcenis.

Le départ de Christine Ungerer a été acté en septembre dernier suite à la publication de la vacance de son poste. Raison invoquée de son remplacement, la directrice du GHT fait valoir ses droits à la retraite. Pour lui succéder, cinq candidats se sont présentés.

La nomination de Philippe Collange-Campagna, devrait avoir d’importantes répercussions sur le GHT puisque tous les projets proposés par Christine Ungerer, en particulier sur l’hôpital de Montceau et les établissement satellites (La Guiche, Mont-Saint-Vincent, Toulon-sur-Arroux), ont été ajournés depuis que le comité technique des élus locaux du territoire nord présidé par Marie-Claude Jarrot, maire de Montceau, ne les a pas validés. Le seul projet retenu concerne la rénovation des urgences à l’hôpital Jean Bouveri. « C’est acté » a encore redit madame le maire vendredi soir aux médecins urgentistes. Au nouveau directeur du GHT de revoir comment seront donc dépensés les 9 M € du Ségur sur l’hôpital de Montceau.

De prime abord, Philippe Collange-Campagna, semble avoir toutes les qualités requises pour « construire dans une équité territoriale, des offres de soins garantes de l’attractivité pour les patients et les professionnels » souligne Marie-Claude Jarrot. « Il tient à promouvoir l’hôpital public, à mettre en avant la valeur des professionnels dans leur capacité à entreprendre et à innover » ajoute-t-elle.

L’avenir de l’hôpital de Montceau entre ses mains ?

Le natif de Valence (il est né le 18 mai 1966) serait-il la perle rare ou ne sont-ce que des paroles en l’air ? Saura t-il vraiment faire bouger les lignes du GHT et « permettre aux établissements de santé et les collectivité territoriales de travailler ensemble en faveur de la santé publique » comme l’assure le maire de Montceau ?

Pour l’heure, il est encore difficile de bien cerner comment seront articulées les activités sur les hôpitaux d’Autun et Montceau par rapport à Chalon-sur-Saône, l’hôpital pivot. Tant qu’il ne sera pas en poste _ en février ou mars, selon nos infos _ , Philippe Collange-Campagna ne souhaite pas s’exprimer.

Quel avenir pour la cardiologie au CH de Montceau, que va devenir l’oncologie ? Le 4 décembre dernier, sur le parvis de l’hôtel de ville de Montceau,  Michel Prieur, président du CODEF du bassin montcellien indiquait : « Nous sommes là aujourd’hui pour dire au gouvernement, à l’ARS et au futur directeur ou directrice du GHT que le CH Jean Bouveri doit être restauré à hauteur des besoins de la population de notre bassin de vie ».

« Philippe Collange-Campagna veut instaurer un dialogue de fond et une véritable concertation avec les présidents des conseils de surveillance sur ce qu’il conviendra de faire au nom de l’intérêt général » souligne encore Marie-Claude Jarrot.

Evidemment le parcours professionnel du nouveau directeur du GHT plaide en sa faveur. A Sevrey, il est notamment à l’origine de la résorption complète du déficit cumulé de l’établissement (4 100 000€) et la reconstitution d’une structure financière permettant le lancement en 2021 du projet de reconstruction du Nouvel Hôpital de Sevrey (NHS) et du Pôle ambulatoire de pédo-psychiatrie de Mâcon (montant des investissements : 93 millions d’euros sur 2022-2027), ou encore,  il a été missionné par l’ARS BFC sur la psychiatrie hospitalière dans la Nièvre (juin 2019-janvier 2020) et assuré l’intérim du CH de l’Agglomération de Nevers (mars à juin 2021).

Jean Bernard

Offre de soins/hôpital – Il y a urgence à prendre les bonnes décisions, les maires s’y emploient – L’infoRmateur de Bourgogne (linformateurdebourgogne.com)

4 commentaires

  1. D’après la presse écrite d’aujourd’hui..notre pauvre bassin minier est en chute libre en nombre d’habitants…alors ne nous attendons pas à des miracles au niveau de l’hopital J.Bouveri…..l’ARS ou le GHT ne va pas rajouter des lits là où il y a moins de monde…!!!!

  2. Changement de directeur mais continuité dans les décisions !!

  3. Bien d’accord avec Eva….
    Ce nouveau directeur, comme les autres est à la botte des ordres « d’en haut » et s’il veut voir sa carrière évoluer, il lui faudra se soumettre au dictat des politico- technocrates à la vision purement comptable de la Santé.
    Le pire est à venir….il arrive insidieusement dans notre bassin de vie……plus de médecins, plus de spécialistes, plus de dentistes et un hôpital n’offrant plus les soins de base à notre population….
    Le mal est profond et même avec une prise de conscience, il faudra des décennies pour revenir à un niveau de soins digne de ce nom.
    J’ai entendu que pour la première fois, l’espérance de vie est en baisse……..CQFD.
    Bonne journée quand même…Rions un peu et comme le dit le Chat « on me dit de rester positif, mais il paraît que ça fout le bordel….. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *