Toulon-sur-Arroux – Suppression de 30 lits sur 35, c’est la mort annoncée de l’hôpital

Mardi à la Guiche pour défendre la cuisine et les lits de SSR, jeudi à Saint-Eugène pour défendre l’hôpital de Toulon-sur-Arroux qui lui aussi est dans l’oeil du cyclone.

La Guiche, plus de 250 personnes, Saint-Eugène 150 personnes à la salle des fêtes et à chaque fois des élus en nombre, des usagers attentifs aux propos et tous qui se demandent pourquoi le ciel leur tombe sur la tête ?

Pourquoi, l’ARS (Agence Régionale de Santé) et le GHT (groupement hospitalier du territoire Nord) dont dépendent les hôpitaux de Chalon, Montceau et Autun et les établissements satellites comme La Guiche, Toulon-sur-Arroux et Mont-Saint-Vincent sont saignés à blanc, amputés de lits, de services ou encore de cuisine ?

Les explications de Christine Ungerer, directrice du GHT ne convainquent personne. C’est le résultat d’un audit qui à Toulon-sur-Arroux, a fait ressortir avec une précision chirurgicale, que 35 lits au SSR, n’avaient pas de sens. Dix lits seraient amplement suffisants, alors finalement, on va vous en laisser cinq. « Avec la suppression de 30 lits, nous avons très vite compris l’avenir du SSR » en convient Bernard Labrosse, maire de Toulon. « L’audit n’a souligné que les points négatifs et oublié les points positifs » dit-il. « Les locaux ne sont pas d’aujourd’hui, des chambres sont double et notre kiné vient de partir. Mais quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage ».

La cuisine a fermé voici un an aux Marronnier à Toulon 

L’audit a-t-il pris en compte les services que rend l’établissement Les Marronniers à la population ? « C’est honteux, ces gens-là ne connaissent pas le territoire. Ils le parcourent en voiture sans prendre en compte le côté humain » souligne Bernard Labrosse. « Tout est important dans nos villages, les commerces, les services et l’hôpital. Sans lui, tout va disparaître. Alors arrêtez de dépouiller nos villages ».

La députée Josiane Corneloup est sur tous les fronts, à La Guiche comme à Saint-Eugène. Elle est une fervente défenseuse de la ruralité, aussi bien pour conserver un bureau de Poste que des lits au SSR. « Aujourd’hui, nous assistons à un véritable démantèlement » déclare-t-elle. En tant que députée, « je n’ai même pas été informée ». Le moins on en dit, le mieux on se porte.

Déjà un an que la cuisine de l’hôpital de Toulon est fermée, un an que les barquettes arrivent d’Autun. Il est prévu de répéter la même opération à La Guiche et Mont-Saint-Vincent. « C’est un non sens » affirme Josiane Corneloup.

Pour l’heure, tous les projets sont suspendus avait fait savoir Marie-Claude Jarrot, maire de Montceau et présidente du conseil d’élus du GHT.

Il serait opportun que Pierre Pribile, directeur général de l’ARS Bourgogne – Franche-Comté, le confirme officiellement.

Jean Bernard

 

2 commentaires

  1. Et le député de la circonscription d’AUTUN, il est aux abonnés absents?? La REM agit et se cache!!! Pourtant, il est en capacité d’agir d’autant que le GHTN est dans sa circonscription!!!

  2. Bonsoir,bizarre,bizarre,aucun commentaire ,c’est vrai que cela n’est pas une manif de
    Gilets Jaunes.Une réunion avec 150 usagers et beaucoup d’élus,je ne vois pas le CODEF,
    ont-ils au moins été invités? Je ne pense pas que les 150 personnes à St Eugène pour
    l’hôpital de Toulon sur Arroux et les 250 personnes à la Guiche/Mont St Vincent étaient
    présentes pour s’entendre dire de la part de Mme Jarrot,Présidente du Conseil de
    Surveillance de l’hôpital de Montceau ,dont dépendent ces établissements,que tous les
    projets sont suspendus.De part sa fonction,elle devait être au courant des projets de
    fermetures,si cela n’est pas le cas,sa fonction ne sert à rien.Quant à Mme
    la Députée qui était en très bonne compagnie avec la Ministre Mme Brigitte
    Bourguignon à St Bonnet de Joux,et ensuit déplore :
    « que je n’ai même pas été informée « ,cela confirme aussi que sa place de Députée
    ne sert à rien.Ce ne sont pas des constats que les gens présents attendaient sûrement mais
    quelles actions tous ces élus allaient entreprendre pour conserver ce qui existe, avec
    l’appui de la population, des syndicats ,associations et les Personnels de santé. Je n’ai rien lu dans les
    comptes rendus de presse.Dans les enveloppes du Ségur de la Santé,la subvention
    allouée pour l’hôpital de Montceau ne fait pas apparaître de ligne pour la construction d’une super cuisine qui alimenterait toutes les écoles du Bassin Minier ,comme annoncée par Mme Jarrot,ni pour la chirurgie .On se rend bien compte
    que les élections approchent ,du vent,des photos et de l ‘intox.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *