T’as mal au dos va voir un magnétiseur !

J’ai fait défiance deuxième langue et je suis sceptique 3ème Dan, alors quand on me dit d’aller voir, un magnétiseur, le doute me submerge.

Et puis qui ? Où ? En réfléchissant bien, une magnétiseuse, j’en connais une. Bon moyen pour en savoir plus. Comment devient-on magnétiseur, quelles études, etc.

Cathy Bolletot a le don. Un vrai magnétiseur a le don. Dans son cas, il lui vient de sa mère qui le tient de sa grand-mère. Cela correspond à ce qu’en dit Vincenot dans la Billebaude, bon…
Vous saviez que vous aviez le don ?
C B : Non, c’est un magnétiseur qui s’en est rendu compte alors qu’elle j’étais allée, il y a deux ans, le consulter. Ensuite j’ai interrogé la famille.
Vous avez pensé que vous pourriez exercer ce don ?
C B : pas tout de suite, une amie souffrait horriblement du dos, prenait énormément de médicaments. 3 séances chez moi, elle n’a plus eu qu’une petite douleur très localisée. Sur photo, sans qu’elle soit présente, trois séances encore et elle n’a plus eu mal, ne prend plus de médicaments. Cela m’a décidé. J’ai dû quitter mon travail d’assistante maternelle. Alors je me suis lancée en qualité d’autoentrepreneur. J’ai fait une première formation de lithothérapeute et je vais faire bientôt le deuxième module.
Vous avez déjà une bonne clientèle ?
C B : Je reçois sur rendez-vous. Je fais des portes ouvertes chez moi, par exemple ce dimanche, en invitant d’autres praticiens, comme un astrologue, ou une diététicienne, un hypnologue, etc. Je participe à des salons comme le 20 mai à Martigny le Comte, le 25 mai au Foyer Ste Marie, les 30 juin et 1er juillet à Montceau ou le marché de Noel à Blanzy.
Sur quels maux intervenez-vous ?
C B : les douleurs, le mal être, le mal de dos, le stress, l’arrêt du tabac, mais personne qui ait des problèmes de cœur ou une pile.

Il faut que le courant passe, en fait

Gilles DESNOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *