Tango Swing et Bretelles – La caravane passe et le TSB jubile

Ce n’est pas le petit baigneur avec Louis de Funès mais la petite caravane des frères Scopitone. Un p’tit bout de guinguette sur deux roues posé devant le monument aux morts de la place de l’eglise à Montceau-les-Mines ce samedi après-midi. De Serge Gainsbourg, Aux Armes et Caetera… Le jour de gloire est arrivé pour le festival Tango Swing et Bretelles.

N’empêche, quel drôle d’idée d’installer une caravane d’un autre âge avec des frères au nom aussi curieux que Scopitone qui rime avec Al Capone. Lui tirait des balles, les frangins Scopitone tirent une caravane. Autre lieu, autre monde. Des poètes quand même.

D’une manière ou d’une autre, c’est une vraie tuerie. Le plat s’avale avec délectation. Deux balles dans le juk’box et la chanson n’est que pour vous, votre voisin sur les genoux ou qui vous fait du genou. Intime. On ferme les rideaux. On ouvre les oreilles. Une caravane close, chère madame Claude.

Forcément, trois frères qui vont chez Josy éponger le gosier…

Quelles transformations. Une dame qui devient un homme, un homme qui avait des enfants et les a perdus, et cette femme léopard devenue Monica Bellucci. Vous entrez et ressortez. Transfigurés !

C’est jusqu’à 18h. A vivre.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *